AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

//
 

Partagez | 
 

 Un même but, deux moyens pour y parvenir [June]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 24/12/2015
Feat : Eileen Belserion/FT
Age en RP : 35 ans
Localisation : Là où sa folie l'emmène

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Imagination Control Everything : Un don très rare permettant à l'utilisateur de manipuler son imagination pour la rendre réelle. Très dur d'utilisation, ce don comporte, dans le cas d'Izalith, trois niveaux. Niveaux qui correspondent à son degré de lucidité. Plus le niveau est haut, plus Izalith est lucide et donc plus elle imagine des choses puissantes.
Points habilité : 3054
avatar
Leader
Izalith M. Akai
MessageSujet: Un même but, deux moyens pour y parvenir [June]   Jeu 27 Oct - 22:59





Là où tout commence





Dans ce monde, il existe des mystères impossibles à résoudre. Par exemple, pourquoi quand une tartine tombe, cette dernière finit toujours sur le côté où se trouve la confiture ? Un véritable sujet qui mériterait un débat de plusieurs heures entre différents scientifiques tous plus chiant les uns des autres. Pourtant, aujourd’hui, un mystère de taille venait de faire irruption dans la vie de la leader des Scarlet. Ce mystère était intéressant dans le sens où, Izalith essayait de le résoudre depuis qu’elle avait quitté la base. Donc depuis le désert de Psamath pour être exacte. Ses pas l’avaient conduite dans une ville maudite par les dieux eux même après le terrible drame ayant eu lieu il y a déjà plusieurs années.

La dame aux cheveux de feu s’arrêtait à un carrefour et plantait son bâton dans le sol encore couvert de cendre avant de regarder à droite et à gauche afin de vérifier si elle avait le droit de traverser. Jugeant que la route était sans danger, Izalith traversait lentement tout en réfléchissant à son mystère qui lui occupait l’esprit depuis des jours, ignorant complètement qu’elle se trouvait dans Quintus, l’endroit où son calvaire avait débuté.

Quintus. L’ancienne capitale aujourd’hui en ruine. L’odeur de la cendre enveloppait l’air et fragilisait les poumons les plus faibles. Le parfum des corps carbonisés pouvait encore se faire sentir. Mais le plus troublant dans cette ville détruite était, sans nul doute, la présence de pauvres personnes vivant dans leurs demeures calcinées par les flammes mordantes. Izalith traversait un parc, enfin ce qui était jadis un parc avant de voir une vieille femme en train de farfouiller dans ce qui semblait être une poubelle. Elle s’approchait d’elle tout en prenant une petite voix.


- Hey Mamie !!!! Tu tombes bien. Tu vois je réfléchis à quelque chose depuis plusieurs jours et je ne trouve pas la solution. Tu penses pouvoir m’aider mamie ? Super, t’es vraiment la best grand-mère !!!

Devant l’étrange situation, la personne du troisième âge n’avait pas osé refuser la demande d’Izalith qui continuait de parler en tenant des propos n’ayant aucun sens entre eux. Et cela fut vérifié quand elle expliquait son mystère impossible à résoudre.

- Tu vois, je suis allé faire les courses dans un petit village il y a quelque temps et, au moment de payer, j’ai pris une file, tu comprends ? Il y avait quoi ? Deux personnes avant moi. La file à côté comportait huit personnes. Et tiens toi bien, elle a avancé plus vite que la mienne. Je ne comprends pas, tu aurais une explication toi grand-mère ? Hey, tu vas où ? Ben revient !!!!

La vieille dame laissait Izalith en plan, constatant qu’elle n’avait plus toute sa tête pour se poser des questions pareilles. La rousse grognait devant la réaction de son interlocutrice, mais son esprit fut rapidement occupé par la présence d’une blonde passant par là.

- Hey toi !!! Viens voir !!!! J’aurais besoin d’aide !!!!

Izalith courait presque pour aller la voir et eu un bug en voyant la chevelure jaune de sa nouvelle victime.

- Tu as des beaux cheveux. Je peux sentir pour voir si ça sent le blé ou le pain ? Dis, je peux ?

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain : 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 87
Age : 101
Date d'inscription : 22/12/2015
Feat : C18 de Dragon Ball
Age en RP : 26 ans - 22/06/2094
Localisation : Dans le bac à linge sale de Jun.

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Contrôle de l'afflux d'énergie : En se concentrant, June peut augmenter la puissance de ses coups en l'insufflant dans les parties de son corps souhaitées.
Points habilité : 3249
avatar
Leader
June Kanzaki
MessageSujet: Re: Un même but, deux moyens pour y parvenir [June]   Lun 31 Oct - 17:07


   
Un même but, deux moyens pour y parvenir
AVEC IZALITH M. AKAI

   
Quintus... Une ville que June n'aimait pas spécialement, synonyme de bien trop de souvenirs mitigés, à la fois bons mais surtout mauvais. Cette ville incarnait tant de choses, mais surtout la fin d'une époque. La blonde se souvient toujours des quartiers animés de la ville et de tous les gens qui la fréquentait. C'était une capitale économique et culturelle très importante et conséquente de Geryos. Jusqu'à la tragédie qui la toucha il y a de cela onze ans. Un immense incendie brûla la capitale, laissant de nombreuses ruines et des bâtiments délabrés derrière lui. Mais Quintus était encore habitée. Le Fort de Lygur, où se trouvait l'ancien centre commercial, est sans doute l'endroit le plus vivant de la capitale, car en effet, des civils s'y terrent encore, sous la tutelle des Caeruleus qui s'efforcent de les protéger et d'assurer une reconstruction partielle du complexe autrefois commercial. Mais quelle vie est-ce pour ces gens, dont la plupart ont vu leurs demeures brûler, certains ayant même eu le malheur de déterrer les cadavres de leurs proches ? Une vie bien piteuse, mais cela est toujours mieux que de se trouver sous le joug de Gyokuen, qui ne voit en Quintus rien d'autre qu'un dépotoir.

Aujourd'hui, June foulait le sol de cette ville, dans la partie la moins habitée, non loin de Newbig, et plus loin encore du Fort de Lygur. Elle venait de rendre une de ses visites rares à son père, sa dernière famille biologique qu'elle estimait. Toutefois, alors qu'elle aurait pu quitter le plus rapidement Quintus, endroit qui contenait bien trop de mauvais souvenirs pour elle, elle s'était rendu sur les décombres de son ancienne maison. Elle était nostalgique. Voir que tous les souvenirs de son quartier d'enfance et de sa maison où régnait autrefois le bonheur d'une famille unie lui faisait du mal. Mais elle chérissait tout de même ces souvenirs, et les renier aurait été une insulte. Alors que la blonde touchait du bout des doigts un pan de mur à peine plus haut que ses genoux, elle entendit comme du grabuge dans une rue très proche de là où elle se trouvait.

Elle s'avança, se rapprochant de l'origine du bruit. Une femme aux longues nattes rousses et vêtue d'un grand chapeau troublait la quiétude du quartier désert de sa simple voix douce, en compagnie d'une femme âgée qui fouillait dans une poubelle sans sembler se soucier plus que ça de la rousse.

Celle-ci parlait d'une voix douce mais sur son visage il transparaissait une certaine folie. Elle n'avait pas l'air de reprendre son souffle pour pouvoir enchainer les mots et les phrases et June pouvait presque sentir que la vieille dame était lassée. Bref, rien de bien inquiétant. L'Ametyst tourna les talons pour s'en aller. Elle n'avait pas que ça à faire et elle s'était déjà suffisamment absentée du quartier générale comme ça. Bien qu'elle n'avait pas plus de travail que d'habitude à accomplir, elle n'aimait pas passer trop de temps sans rien faire, et dehors dans un endroit aussi désolé qu'elle ne visitait déjà que très rarement. Mais ça, c'était sans compter sur l'intervention de la rouquine qui se mit à l'interpeller.

June ne se retourna pas. Peut-être qu'elle parlait à quelqu'un d'autre ? Et bien non, puisqu'elle se fit limite courir après par la grande femme qui avait l'air très intéressée par elle, soudainement. La blonde soupira très légèrement. Un petit contre-temps, ce n'était pas bien grave après tout. Mais apparemment, la rousse ne l'entendait pas de cette oreille, très intrigué par sa chevelure couleur blond platine. Non, elle ne sentait pas le blé, et encore moins le pain. A croire qu'elle travaillait dans une boulangerie ou dans les champs toute la sainte journée ? Non la Kanzaki avait une occupation bien plus sophistiquée que ça, quand même. Bien qu'elle ne doutait pas que nourrir la population était important, la protéger et défendre ses libertés l'était tout autant.

- Quoi ? Non ils ne sentent pas le blé... Vous êtes trop proche là, par contre, dit-elle après s'être retournée, en reculant un peu. Elle n'appréciait pas trop la proximité de l'inconnue. Elle n'avait pas pu s'empêcher de la vouvoyer, tant la femme lui semblait plus âgée qu'elle.

Celle-ci n'avait pas de rides, au contraire elle avait un teint de pêche éclatant. C'était une très belle femme, à n'en pas douter, et sa chevelure écarlate faisait ressortir sa peau de nacre et créait un contraste des plus séducteurs. Elle avait l'allure d'une déesse, et paraissait irréelle avec son chapeau et sa cape. En revanche, sa tenue laissait voir trop de peau, que ce soit sa poitrine, son ventre ou ses cuisses, et June trouvait cela dommage. Mais elle ne s'en offusqua pas, après tout tout le monde n'avait pas à porter des vêtements qui ne laissaient voir pratiquement rien de son corps, en dehors du fait qu'ils étaient un peu moulant. Bref, cette femme était charmante mais June n'avait pas l'intention de l'inviter à prendre un verre ou quoique ce soit.

Sentant qu'elle avait été un peu trop froide avec elle, la blonde décida de s'adoucir un peu, sans pour autant abaisser sa garde. On pouvait croiser n'importe qui pour n'importe quoi dans un tel lieu alors il valait mieux ne pas se laisser prendre au piège.

- Vous disiez avoir besoin d'aide ? Je ne sais pas si je peux vous aider. Voyez-vous, c'est que je ne vis pas vraiment ici. D'un côté, il n'y a pas grand monde qui vit ici, je pense, dit-elle avec un léger sourire gêné.

L'état des lieux ne pouvait pas en dire le contraire, de toute façon. Mais June ne pouvait s'empêcher de se questionner sur la présence d'une femme vêtue de façon aussi particulière. Était-elle une sorte de magicienne, ou de savant fou au féminin ? Savante folle, quoi. Drôle de terme. Ahem, la blonde n'eut pas pu se retenir non plus de poser la question de façon innocente.

- Vous êtes magicienne ? Le chapeau, et la cape, c'est pas mal du tout, dit-elle sans se moquer.

En fait, la première impression générale que cette femme donnait fournissait aussi de quoi se poser quelques questions quant à ce qu'elle pouvait bien faire dans un tel endroit.

   
© EKKINOX

Gain : 7

________________




June s'exprime en #2C5D89 sur du clair ou en #779DBD sur du foncé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colored-dust.forumactif.org/
Messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 24/12/2015
Feat : Eileen Belserion/FT
Age en RP : 35 ans
Localisation : Là où sa folie l'emmène

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Imagination Control Everything : Un don très rare permettant à l'utilisateur de manipuler son imagination pour la rendre réelle. Très dur d'utilisation, ce don comporte, dans le cas d'Izalith, trois niveaux. Niveaux qui correspondent à son degré de lucidité. Plus le niveau est haut, plus Izalith est lucide et donc plus elle imagine des choses puissantes.
Points habilité : 3054
avatar
Leader
Izalith M. Akai
MessageSujet: Re: Un même but, deux moyens pour y parvenir [June]   Mar 1 Nov - 9:14





Qui es-tu déjà ?





Les yeux couleurs rubis de la chef des Scarlet fixaient la jeune demoiselle blonde avec envie. Un maigre filet de bave coulait le long de sa bouche tellement Izalith désirait sentir l’odeur de sa chevelure dorée. Il n’y avait pas de raison particulière en réalité, c’était juste son envie du moment. Elle sautillait sur place et détournait légèrement son regard pour voir un papillon voler juste à côté de son interlocutrice, oubliant totalement que cette dernière était en train de lui parler gentiment. Oui, Izalith l’avait complètement ignorée et pensait déjà à autre chose. Son esprit malade n’exprimait déjà plus d’intérêts pour l’odeur que la demoiselle dégageait.

C’était d’autant plus gênant que la blonde lui posait différentes questions, mais la rousse était tellement captivée par le papillon qu’elle en oubliait la teneur. Heureusement, par miracle, elle se tournait vers la blondinette avec un grand sourire.


- Heu…. Tu es qui toi déjà ? Ha oui !!!! Celle qui sent le blé !!!! Je me souviens de toi !!!! Alors je peux sentir tes cheveux ?

Et elle recommençait avec son délire. Sa voix douce était apaisante, mais Izalith montrait très clairement aux alentours qu’elle n’avait pas toute sa tête. Dans un endroit comme celui-ci, où la pauvreté régnait, elle faisait office de proie facile pour être kidnappée, torturée ou violée. Mais étrangement, rien de tout ceci n’était arrivé, ce qui avait de quoi surprendre en réalité. Fixant son interlocutrice, Izalith captait enfin les questions posées et réfléchissait, longuement.

- Huuuuuuuuuuuuuuum…. Pourquoi j’ai besoin d’aide déjà ? Est-ce parce que mon chat a fait pipi dans mon lit ? Non, je m’en souviendrais si c’était ça !!!! Ben…. J’ai oublié. Hihihihi !!!!

La chef des Scarlet rigolait comme une gamine devant sa propre bêtise. Elle avait le don pour rendre les autres mal à l’aise, il n’y avait pas à dire. En revanche, pour la seconde question, l’ancienne scientifique était apte à répondre de manière limpide.

- Ouiiiiiiiiii !!!! Oui, je suis une magicienne !!!! Oups…. Ryuu-chan m’a dit de ne pas le dire aux inconnus… Oublie ce que je viens de te dire, sinon Ryuu-chan va me taper sur la tête en disant que je suis une inconsciente !!!!! Bobo à la tête après ça !!!!

Elle tenait fermement son chapeau comme si son bras droit la tapait déjà à distance. Se trouvant dans sa folie, Izalith ne vit pas les deux enfants, âgés de cinq ou six ans, venir vers elles. Ils étaient terriblement maigres et tendaient leurs petites mains toutes sales, réclament à manger. Izalith relevait la tête délicatement quand elle entendit que leur petite sœur était morte il y a quelques jours à cause de la faim. Par réflexe, elle touchait à sa longue cicatrice remontant de son rein gauche jusqu’à son sein et serrait les dents. Malgré tout ses efforts, elle n’arrivait pas à oublier. C’était impossible.

Silencieuse comme une tombe, elle fixait les orphelins qui, voyant qu’ils n’obtenaient rien, tournèrent les talons. Doucement, elle frappait le sol de son bâton et une vingtaine de carottes sortirent du sol comme par magie. L’imagination, ça a du bon.


- Pour vous, les enfants. Ne mangez pas trop vite et conservés en le plus possible. Rien ne vous empêche d’en planter pour en faire pousser. Je ne peux rien faire de plus.

Son comportement était différent. Izalith était bien plus mature qu’auparavant. Les enfants la remercièrent chaleureusement et disparaissaient dans la rue suivante. Izalith souriait et se retournait vers la blonde.

- Ho, mais !!!!!! Ryuu-chan va me taper !!!!! Je me suis servi de mon pouvoir en public !!!! Au fait, moi, c’est Izalith !!!! Et toi, c’est comment ?

Chassez le naturel et il revient au galop comme on dit.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 87
Age : 101
Date d'inscription : 22/12/2015
Feat : C18 de Dragon Ball
Age en RP : 26 ans - 22/06/2094
Localisation : Dans le bac à linge sale de Jun.

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Contrôle de l'afflux d'énergie : En se concentrant, June peut augmenter la puissance de ses coups en l'insufflant dans les parties de son corps souhaitées.
Points habilité : 3249
avatar
Leader
June Kanzaki
MessageSujet: Re: Un même but, deux moyens pour y parvenir [June]   Mer 2 Nov - 15:17


   
Un même but, deux moyens pour y parvenir
AVEC IZALITH M. AKAI

   
La réaction de la rousse face à ses questions fut tout à fait déconcertante. D'abord parce qu'elle avait l'air de l'ignorer royalement, puis parce qu'elle semblait avoir oublié qui la blonde était, avant de la désigner comme celle qui sentait le blé. Et celle qui sentait le blé avait du mal à cacher le fait qu'elle était désarçonnée par son interlocutrice. Elle avait l'impression d'avoir affaire à une enfant complètement tête en l'air. Mais cette grande enfant gardait quand même une voix calme, ce qui contrastait pas mal avec sa "folie" apparente. June la jaugea tandis qu'elle paraissait réfléchir à ses questions. Alors elle l'avait entendu, finalement ? L'Ametyst était tombé sur un drôle de personnage, décidément. Elle se retint d'écarquiller les yeux devant tant de niaiserie à l'entente de son chat qui aurait uriné dans son lit, et surtout, de son rire un brin stupide. Finalement, c'est avec enthousiasme que la femme confirma qu'elle était une magicienne.

La blonde ne savait pas trop quelle valeur donner à cette affirmation. Elle ne savait pas trop quoi penser de base, en fait. Cette femme semblait plus paumée qu'autre chose, et n'avait pas l'air d'avoir toute sa tête. Mais June ne put penser plus longtemps que ça car elle remarqua la présence de deux enfants en bas-âge, pauvres et amaigris, de simples guenilles en guise de vêtement. Elle les regarda, au même titre que sa comparse d'infortune, n'ayant pas grand chose à leur offrir. De l'argent leur servirait-il à quelque chose, sachant que l'ancienne capitale ne possédait plus d'économie et marchait plus au troc qu'autre chose, dans cette partie-ci en tout cas. Moins au Fort de Lygur, car plus peuplé et surveillé par les Caeruleus.

C'est alors que la rousse fit quelque chose qui déconcerta totalement June. Elle fit sortir des carottes de la terre, simplement en ayant tapé son bâton au sol. Les yeux de la blonde devinrent exorbités. Quelle était donc cette sorcellerie ? Elle n'avait jamais vu un tel pouvoir se manifester. Elle eut un léger mouvement de recul, se posant diverses questions. De toute évidence, cette femme était une Invidia, comme aimaient les appeler injustement le gouvernement de Gyokuen. Elle était clairement liée à la pousse de ces carottes, puisque l'instant d'après, elle s'adressa aux enfants, leur faisant cadeau de ces légumes orange. Le ton qu'elle employait n'avait pas changé, mais elle était nettement plus sérieuse.

Quel était ce brusque changement d'attitude ? Son "Je ne peux rien faire de plus" sous-entendait qu'elle devait avoir une limite à son pouvoir. Etait-il de faire pousser les plantes, et rien d'autre, et en nombre limité ? June ne pouvait pas se fier à cette supposition. Son pouvoir pouvait être limité tout comme il pouvait s'avérer être bien plus immense encore. La blonde devait rester sur ses gardes. Mais désormais, elle avait plus d'intérêt pour la rousse face à elle. Que ce soit pour la démonstration qu'elle venait de faire ou par son sérieux qui fut inhabituel. Elle ne connaissait toutefois rien d'elle, alors elle prit la décision de jouer au jeu de la femme et de glâner par la même occasion quelques informations, afin de savoir qui était réellement cette personne qui se prétendait magicienne, et qui l'était assurément.

Les enfants étaient partis, ravis d'avoir quelque chose à se mettre sous la dent. June avait un doux sourire aux lèvres face à cette vision. Elle sursauta légèrement quand son interlocutrice lui fit de nouveau face, se maudissant pour avoir utilisé son pouvoir devant d'autres personnes, avant de se présenter. Izalith, donc.

- Moi, c'est June. Enchantée. Dis-moi, c'était une très belle démonstration que tu as fait là, dit-elle en la tutoyant désormais. Elle supposait qu'elle pouvait le faire, puisque Izalith elle-même le faisait. Grâce à toi, ces enfants vont pouvoir survivre quelques temps. Ton pouvoir de faire pousser les plantes est impressionnant. Moi, je ne sais rien faire, donc je ne peux pas m'empêcher d'être admirative, dit-elle en mentant.

De toute façon, Izalith ne pouvait pas savoir qu'il s'agissait d'un mensonge. Ce n'est pas comme si elle le lui ferait payer de toute manière. Et si jamais la situation dérapait et que June se retrouvait en danger de mort, elle pourrait créer un effet de surprise garanti. Car après tout, elle ne savait pas à qui elle avait affaire. Pour l'heure, cette femme en face d'elle n'était une alliée, ni une ennemie. Mieux valait continuer de l'analyser et de voir ce qu'elle ferait en conséquence.

- C'est dommage que tu ne puisses pas faire plus. Faire pousser un grand jardin ici ne ferait pas de mal au paysage, dit-elle d'un ton concerné. Oui, vraiment, comme si le paysage lui importait. Mais pouvoir faire pousser davantage de victuailles ici pourrait nourrir les pauvres. Manifestement la rousse ne le pouvait pas, d'où son "Je ne peux pas faire plus" qu'elle avait prononcé tantôt, sinon elle l'aurait déjà fait. Elle l'aurait déjà fait, non ...? A vrai dire June n'en savait rien. Izalith n'avait peut-être tout simplement pas envie de jouer les justicières, sinon elle aurait pu joindre les Caeruleus pour s'occuper d'aider la population qui avait choisi de se terrer dans Quintus. Ou bien elle en faisait partie et à ce moment-là la blonde avait tout faux. Trop de suppositions inutiles qui faisaient tourner les méninges de la Kanzaki, sans doute pour rien. Mieux valait attendre que la rousse puisse refaire usage de son pouvoir, ou en dire plus sur ses intentions.

- En tout cas, cet endroit est tout de même malfamé. Pas forcément par les pauvres mais plus par les profiteurs et autres racailles qui tentent parfois de piller le Fort, ou de voler les plus démunis. Et dire que cette ville était si belle, avant..., souffla-t-elle d'une voix qui laissait parfaitement sous-entendre que la blonde était nostalgique. De cette façon, elle faisait parfaitement comprendre qu'elle avait connu et vécu dans le Quintus d'avant. Ça ne laissait toutefois rien entendre sur ses occupations réelles et ce qu'elle faisait dans la vie de tous les jours, mais de cette façon, peut-être qu'elle relancerait la conversation pour déceler les intentions d'Izalith dans cette partie de la ville aussi inhabitée. Et si tout allait bien, elle pourrait joindre les Ametyst ? Enfin, June ne compta que très peu là-dessus ; pour cause, le comportement de la rousse était si intrigant que la blonde se demandait réellement si cette femme n'était pas plutôt du genre solitaire, tant ses enfantillages, tout du moins de ce qu'elle en avait vu, semblait repousser les autres. Elle verrait bien comment les choses allaient évoluer.

   
© EKKINOX

Gain : 7

________________




June s'exprime en #2C5D89 sur du clair ou en #779DBD sur du foncé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colored-dust.forumactif.org/
Messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 24/12/2015
Feat : Eileen Belserion/FT
Age en RP : 35 ans
Localisation : Là où sa folie l'emmène

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Imagination Control Everything : Un don très rare permettant à l'utilisateur de manipuler son imagination pour la rendre réelle. Très dur d'utilisation, ce don comporte, dans le cas d'Izalith, trois niveaux. Niveaux qui correspondent à son degré de lucidité. Plus le niveau est haut, plus Izalith est lucide et donc plus elle imagine des choses puissantes.
Points habilité : 3054
avatar
Leader
Izalith M. Akai
MessageSujet: Re: Un même but, deux moyens pour y parvenir [June]   Ven 4 Nov - 16:58





Recherche d'identité





La femme aux cheveux couleur rubis appuyait sur son chapeau comme une enfant quand elle demandait à sa rencontre d’un jour comment elle se nommait. Elle sentait déjà la colère de son bras droit s’abattre sur elle. Autant, tout à l’heure, avoir dit qu’elle était une magicienne pouvait être facilement pardonné, mais faire usage de son pouvoir dans un lieu public aurait du mal à convaincre Hakuryuu qui lui ferait une jolie bosse sur la tête une fois qu’elle serait de retour à la base. Certes, Izalith pourrait lui mentir, mais étrangement c’était une faculté dont elle n’était pas dotée.

Dans tout les cas, la chef des Scarlet gardait un sourire juvénile radieux et écoutait religieusement celle qui sentait le blé répondre à ses questions tout en la félicitant pour avoir aidé de si jeunes enfants, mais déjà confrontés à l’horreur de la misère. La belle rouquine se frottait le crâne, toute gênée des compliments de Jun.


- Bah….ce n’est pas grand-chose tu sais heu…. Je ne sais déjà plus ton prénom. Celle qui sent le blé sera le plus approprié !!!! Oui c’est adopté !!!! Désormais tu es celle qui sent le blé !!!

Izalith ignorait complètement la seconde moitié de la question, sans le vouloir, mais la regardait avec une expression d’incompréhension quand elle lui dit qu’elle ne pouvait en faire plus. Le doigt sur les lèvres, Izalith regardait sa compagne avec un regard vide.

- Comment ça ? Tu aurais voulu que je fasse pousser plus de carottes ? Je pouvais le faire, mais Ryuu-chan m’aurait vraiment fait du mal !!!! Et puis bon ils ont déjà de quoi manger !!!! En plus, c’est trop bon les carottes !!!! Panpan il adore ça !!!! Tu connais Panpan ? C’est un lapin tout doux que j’ai adopté alors que je me trouvais dans les bois, toute seule et sans personne !!!!

C’était réellement impossible d’avoir une véritable conversation avec Izalith. Son esprit détruit partait dans tout les sens à la moindre occasion. Et le pire dans cette histoire, c’est qu’elle ne se souvenait même plus du début de la discussion. Izalith vivait et vivra éternellement dans son propre monde.

Son regard fut attiré par un joli papillon, tandis que June lui parlait de la ville de Quintus. Quand la rousse entendait que c’était une belle ville avant l’incendie, cette dernière changeait radicalement. Son visage chaleureux devenait bien plus froid alors que son regard enfantin se fit bien plus dur. Seule sa voix restait douce.


- Que sais-tu de cette ville jeune demoiselle ? Rien du tout. Tu ignores jusqu’à quel point cette ville est un ramassis de crevures. Tu ignores qui étaient les êtres démoniaques ayant vécus dans l’enceinte des murs de cette immondice de béton. Tu ignores également ce que ces créatures assoiffées de sang ont volés aux justes. Sa ruine est une chose méritée.

Son regard luisait d’une manière bien différente également, mais l’Izalith insouciante et folle revenait rapidement sur le devant de la scène.

- Dis dis celle qui sent le blé !!!!! Tu penses que je peux trouver des copains pour Panpan dans le coin ?

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Gain : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 87
Age : 101
Date d'inscription : 22/12/2015
Feat : C18 de Dragon Ball
Age en RP : 26 ans - 22/06/2094
Localisation : Dans le bac à linge sale de Jun.

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Contrôle de l'afflux d'énergie : En se concentrant, June peut augmenter la puissance de ses coups en l'insufflant dans les parties de son corps souhaitées.
Points habilité : 3249
avatar
Leader
June Kanzaki
MessageSujet: Re: Un même but, deux moyens pour y parvenir [June]   Dim 18 Déc - 21:30


   
Un même but, deux moyens pour y parvenir
AVEC IZALITH M. AKAI

   
June retira plusieurs informations importantes lors de cet échange. Premièrement, Izalith pouvait faire "pousser plus de carottes" si elle le voulait, ce qui signifiait donc que son pouvoir avait des limites bien plus poussées que ce la blonde avait d'abord supposé. Jusqu'où pouvaient-elles se situer ? Est-ce que cela se limitait aux plantes, ou est-ce que la rousse avait la possibilité de faire surgir d'autres choses du sol, comme des colonnes de pierre, par exemple ? La violette devait donc redoubler de méfiance, car cette zone était encore très sombre pour elle.

Deuxièmement, le changement de comportement de la grande femme était extrêmement déconcertant. C'était la deuxième fois que cela arrivait, sauf que cette fois-ci, elle n'avait pas été douce. Une colère profonde s'était dégagée de ses paroles alors qu'elle parlait de Quintus à June, répondant à sa nostalgie qu'elle ne semblait absolument pas partager. Et malheureusement, la blonde savait que la rousse avait en partie raison : une partie des habitants jadis étaient intolérants et hostiles, notamment aux Invidias. Mais manifestement elle n'en savait pas grand chose ni n'avait vu le pire de ce qui eu pu se dégager de cette ville, contrairement à Izalith qui parlait comme si elle avait vécu dans Quintus bien avant elle.

- Je n'irais pas jusqu'à dire qu'ils le méritaient, souffla-t-elle d'une voix peu audible, en réponse à la rousse. Elle ne savait pas trop si elle devait répondre à sa dernière question, car elle ne voyait plus vraiment cette femme comme une grande enfant. Elle cachait un secret bien plus profond. Rentrer dans son jeu enfantin n'était pas au goût de June, qui pensait qu'elle le faisait exprès ou se moquait d'elle. Enfin, c'est ainsi qu'elle voyait les choses. Pour l'heure, elle avait besoin d'en savoir plus sur Izalith et sur ses pouvoirs. La recruter n'était toujours pas exclu.

- Dis-moi, pourquoi ne pas avoir fait pousser plus de carottes, d'ailleurs, pour ses enfants ? Peut-être que ça ne leur suffira pas, tout compte fait. Ou peut-être que tu aurais pu faire pousser d'autres genre de légumes, afin qu'ils puissent les cultiver ? C'est un pouvoir fascinant en tout cas.

Elle se montrait trop insistante avec son pouvoir. Il y avait des chances que la rousse s'énerve à nouveau, alors June préféra changer de sujet pour voir si la demoiselle allait quand même lui répondre. Peut-être qu'elle devrait changer d'avis sur le fait de ne pas entrer dans son jeu ? C'était quelque chose à tenter.

- A mon avis, il ne doit pas y avoir beaucoup d'amis pour Panpan, par ici.

C'était là une tentative d'«apprivoiser» la rouquine. La Kanzaki décida alors que, quitte à connaître davantage la femme à côté d'elle, autant poser des questions de manière directe.

- Tu n'as pas l'air de vivre ici, je me trompe ? C'est vrai que c'est indiscret, haha... dit-elle en rigolant légèrement, pour apaiser un peu l'atmosphère, mais tu m'intrigues assez ! Le chapeau et la cape, ça fait très stylé. J'aime bien. Tu dois être une mercenaire, ou quelque chose dans le genre ? ajouta-t-elle avec un ton des plus curieux.

June faisait en sorte de passer pour une passante fascinée par le look atypique de la femme aux cheveux rouges, comme si elle n'avait jamais vu quelqu'un porter des vêtements pareils. Elle se mit alors à parler plus doucement, plus pour elle-même que pour qui que ce soit d'autre.

- Il faudrait vraiment que je rentre chez moi, je n'aime pas trop rester dans ce coin malfamé...

En effet, elle ne pouvait pas se permettre de trop traîner. Elle était plus utile au quartier général des Ametyst que dans ce coin de ville rasé et à peine reconstruit par les quelques habitants encore présent. S'attarder était inutile. La nostalgie ne lui réussissait décidément pas. Mais sa rencontre avec l'étrange rouquine rendait la chose plus distrayante. Attention toutefois à ce que cela ne parte pas en vrille, à la vue des humeurs changeantes d'Izalith.

   
© EKKINOX

________________




June s'exprime en #2C5D89 sur du clair ou en #779DBD sur du foncé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colored-dust.forumactif.org/
Messages : 45
Age : 26
Date d'inscription : 24/12/2015
Feat : Eileen Belserion/FT
Age en RP : 35 ans
Localisation : Là où sa folie l'emmène

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Imagination Control Everything : Un don très rare permettant à l'utilisateur de manipuler son imagination pour la rendre réelle. Très dur d'utilisation, ce don comporte, dans le cas d'Izalith, trois niveaux. Niveaux qui correspondent à son degré de lucidité. Plus le niveau est haut, plus Izalith est lucide et donc plus elle imagine des choses puissantes.
Points habilité : 3054
avatar
Leader
Izalith M. Akai
MessageSujet: Re: Un même but, deux moyens pour y parvenir [June]   Sam 31 Déc - 17:32





Tout feu tout flamme.





La sublime dame aux cheveux rouges sautillait sur place quand elle parlait de Panpan. De plus, voir que sa partenaire aux cheveux couleur blé semblait s’intéresser à son ami lui conférait un sourire encore plus innocent qu’en temps normal. Izalith soulevait alors son chapeau pour lui montrer le fameux Panpan, un magnifique lapin couleur blanc qui grignotait une petite carotte. Izalith le prit dans ses bras pour lui faire un gros câlin sans réellement prêter attention à ce que lui disait sa partenaire de fortune. Pourtant, dans un éclair de lucidité, la chef des Scarlet parvenait à entendre les différentes questions que lui posait son interlocutrice. Ente deux câlins envers Panpan, elle réfléchissait avant de le remettre sous son chapeau.

- Ben, ce n’est pas que je ne veux pas leur donner d’autres légumes, c’est que je ne peux pas. Le sol est bien trop pollué pour permettre la pousse de légumes autres que les carottes. Tu vois la couleur du sol ? C’est le signe que des gens ont souillé la terre pour la rendre infertile. C’est Ryuu-chan qui me l’a dit il y a quelque temps !!! Il parait que c’est une grande scientifique qui vivait ici avant l’incendie qui l’aurait découvert. Selon Ryuu-chan, elle aurait inventé des tas de trucs ultra cool !!!!

Elle plongeait son regard luisant dans celui de la blondinette, tout en souriant gentiment. La scientifique c’était, bien entendu, elle. Mais Izalith était incapable de se souvenir de son ancienne vie. Seul restait la souffrance ainsi que la douleur d’avoir eu son enfant arraché de son ventre par la reine en personne.

Quand son amie du moment lui parlait de ses vêtements, elle tournait sur elle-même, ce qui faisait bondir son opulente poitrine, comme si elle participait à un défilé de mode.


- Une mercenaire ? C’est quoi ça ? Cela ressemble à un nom de gâteau !!!! C’est trop bon les gâteaux !!!! Moi ceux que je préfère sont les cookies à la menthe !!!! Une fois j’en ai acheté un sac complet et j’ai tout mangé, toute seule, comme une grande !!!! J’ai tout payé avec l’argent de poche que m’a donné Ryuu-chan !!! J’étais trop contente !!! Ryuu-chan un peu moins, car j’avais tout dépensé, mais bon. Au moins j’ai bien mangé pas vrai ?

Quand June lui disait qu’elle désirait rentrer chez elle, Izalith la regardait avec une expression toute triste. Elle aimait bien cette fille mine de rien. Izalith la trouvait rigolote.

- Ho, tu veux déjà me laisser ? Mais on vient à peine de se rencontrer celle qui sent le blé… pour une fois que je me fais une amie, elle ne veut déjà plus de moi…

Le visage d’Izalith s’assombrissait petit à petit. L’atmosphère autour d’elle changeait également. La douceur qui émanait d’elle se transformait en colère et cruauté. Une étrange aura s’échappait de son corps tremblant.

- Finalement, tu es comme cette truie. Tu fais semblant de t’intéresser à moi pour mieux me poignarder dans le dos. C’est comme cela que cette pétasse de reine m’a tout arraché, jusqu’à mon bébé à l’intérieur même de mon ventre !!!! Tout ça après m’avoir manipulée pour que je dirige des expériences sur des innocents !!!!!! Toi, tu es pareil !!!! Tu t’intéresses à moi, mais tu ne désires que retourner chez toi !!!! Je vous haïs tous autant que vous êtes !!!

Elle plantait son bâton dans le sol et d’immenses flammes surgissaient du néant. L’imagination d’Izalith tournait à plein régime. Elle s’imaginait le feu destructeur ayant rasé la ville il y a quelques années de cela. Comme quoi, une simple phrase anodine pouvait réveiller la haine d’Izalith sans logique particulière. Quand on vous dit qu’elle est instable, vous en avez la preuve.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un même but, deux moyens pour y parvenir [June]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un même but, deux moyens pour y parvenir [June]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB] Deux tueurs pour une victime. Mais qui remplira sa mission?
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» Deux charmeurs pour une jument. [Privée]
» Les moyens de locomotion
» Deux Propositions pour la diaspora haitienne !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Colored Dust :: Orys :: Quintus-
Sauter vers: