AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

//
 

Partagez | 
 

 Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]   Mar 29 Déc - 0:32

Watch out guys, it’s a rabbit !
FEAT. JUNE KANZAKI
Cette histoire prend place quelques années auparavant, alors qu’Heather venait à peine d’arriver dans le fabuleux, le magnifique groupe des Ametyst, là où tout le monde est beau, fort, resplendissant de classe, et bien entendu parfaitement modeste. A cette époque, elle n’occupait pas encore le poste important d’architecte des violets. Bien au contraire, peu de personnes faisaient confiance à cette nouvelle venue à l’apparence si particulière, d’autant plus que sa réputation la précédait ; ainsi, beaucoup apprirent que celle-ci avait tiré sans la moindre once de respect sur un petit groupe de leurs membres. Au lance-roquettes, accessoirement. Et avait fini par rejoindre les Ametyst pour une obscure raison, chose qui parvint finalement aux oreilles de June Kanzaki, chef du groupuscule. Et cette fois, Heather ne pouvait plus réellement se préoccuper de la chéloïde qui l’interpelait tant à cet endroit si peu confortable, car elle avait fort à faire pour convaincre la sublime blonde de sa bonne foi. Et ériger une statue à son image ne suffirait sans doute pas, bien au contraire, un tel édifice attirant sûrement l’attention d’Atearnum qui nourrissaient clairement une animosité brûlante envers le groupe de rebelles qui leur causait tant de soucis, en raison de leurs stratégies parfois invraisemblables, mais redoutablement efficaces.

« Pff, on dirait qu’elle a encore gonflé… Hein, quoi ? » murmura la lapine, n’ayant pour seule interlocutrice qu’elle-même dans la période actuelle.

Elle se moquait bien d’attirer la méfiance de ses « camarades », si des gens doutant d’elle sans réellement la connaître puissent être qualifiés ainsi ; c’est vrai, après tout, elle n’avait rien fait de mal, tirer avec une arme lourde sur quelqu’un n’avait rien d’anormal, c’était comme une marque d’affection ! On arrive, on montre son gros canon, et on tire. Sauf que dans le cas présent, plutôt qu’un enfant, Heather avait provoqué une énorme explosion. Bien que la finalité de la chose fut quelque peu perturbante pour elle, elle avait fini par s’en sortir indemne, après avoir esquivé de justesse un obus à un tel point que ses oreilles sifflaient encore en y repensant aujourd’hui. Mais après tout, ces idiots pouvaient bien penser ce qu’ils voulaient ; même qu’elle était une traître. Il leur serait bien impossible de dévoiler au grand jour une information erronée. La mauve les laissait bien essayer de toutes leurs forces ; elle savait bien qu’elle n’avait aucun lien avec Atearnum, mis à part une association fictive en tant qu’espionne de cette organisme.

« Et puis…qu’ils pensent ce qu’ils veulent, tout le monde finira par admettre la vérité. »

Pourtant, il était vrai que la Hamelin arborait parfois une bien étrange expression. Et que ses longues oreilles trainaient parfois à des endroits inopportuns. Mais après tout, que pouvait-elle bien faire à cela ? Elle ne pouvait pas réellement contenir certains de ses gènes lagomorphes. Et en l’occurrence, comme la plupart des membres de ce genre, Elle batifolait un peu partout, sautant là où ses pattes de lapine l’emmenaient, grignotant quelques câbles par-ci, copulant avec quelques personnes par-là…

« Hey ! Je suis encore vierge ! …Je crois. » s’écria la conteuse, de vive voix, ce qui ne manqua pas d’attirer l’attention sur elle. Du moins, plus qu’auparavant.

Dans l’optique d’éviter les regards qui, doucement, l’oppressaient autant qu’une envie de déféquer sur le sol, la mauve s’éclipsa sans un mot, avec la discrétion…d’une lapine. Mais, soudain, un délicat arôme chatouilla ses narines. Elle reconnaissait celui-ci entre mille ; il s’agissait du parfum succulent de la carotte, le met favori de tout lapin qui se respecte. Et bien qu’elle n’en fut pas au point de grignoter le légume en questionnant « Quoi d’neuf docteur ? » d’une voix irritante, l’Ametyst rafolait tout particulièrement de ce délicieux aliment orange. Elle décida donc de suivre ce fumet dans le quartier général, arpentant les couloirs à la manière d’une prédatrice sexuelle ayant entendu un enfant pleurer, à un tel point que les plus jeunes membres s’écartaient de son passage par peur de sévices qu’il vaudrait mieux ne pas décrire. Enfin, elle finit par achever sa course devant une grande salle, dont la porte s’écartait dans une petite ouverture, de laquelle s’élevaient plusieurs voix, dont l’une semblait inspirer du respect et aussi un peu de crainte aux autres.

« Ah, je crois que j’ai fait une bourde, là… »

Bien qu’une oreille humaine aurait été incapable d’écouter avec attention la conversation entre les différentes personnes présentes, les siennes offraient à Heather une ouïe plus fine, permettant de distinguer les voix et les paroles comme si elle se trouvait dans la salle. Ainsi, elle avait appris tout d’une future opération des Ametyst. Une parfaite petite espionne, en somme. Mis à part le fait que la jeune femme n’avait rien à voir avec Atearnum, ou même avec d’autres organisations, puisqu’elle voyageait seule depuis un sacré moment. Hélas, alors que la lapine se décidait à partir, son regard croisa inévitablement celui d’une certaine blonde. Deux couleurs opposant s’affrontant dans un duel ancestral, mythique. Jusqu’à ce que la Hamelin s’enfuit à toutes pattes, ou à toutes jambes selon l’interprétation, car cette jeune femme ne lui inspirait pas une réelle confiance.

« Elle m’a vue ! Je suis sûre qu’elle m’a vue et qu’elle pense que je les espionnais ! Mais j’y peux rien moi, ça sentait la carotte ! Quelle idée aussi de manger des carottes quand on parle d’une opération importante, à croire qu’ils veulent lever une armée de lapins ! » s’exclama la mauve, courant à une vitesse boostée par l’adrénaline.

Elle finit par trouver refuge dans sa chambre. Elle ignorait l’identité de la personne dont elle avait croisé le regard, mais elle n’aspirait qu’à une chose : la retrouver et lui expliquer que les carottes, ce n’est pas réellement fait pour une réunion.

« Mais…mais à quoi je pense, moi, je suis idiote ou quoi ?! Il faut que je me fasse pardonner pour cette intrusion, que j’avoue que j’étais simplement attirée par les carottes…ah, ces délicieuses ca... Bon, que faire, maintenant ? » se demanda Heather, interrompant son fantasme envers l’objet long et poilu.

Elle ne savait pas réellement quoi faire, et cette jeune femme tenterait sûrement d’enquêter sur elle, voire de l’attaquer. Et à raison, car la lapine avait tout de même écouté aux portes lors de la préparation d’une opération des rebelles.
codage par Junnie sur apple-spring

Gain d'xp: 10
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 87
Age : 101
Date d'inscription : 22/12/2015
Feat : C18 de Dragon Ball
Age en RP : 26 ans - 22/06/2094
Localisation : Dans le bac à linge sale de Jun.

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Contrôle de l'afflux d'énergie : En se concentrant, June peut augmenter la puissance de ses coups en l'insufflant dans les parties de son corps souhaitées.
Points habilité : 3249
avatar
Leader
June Kanzaki
MessageSujet: Re: Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]   Jeu 31 Déc - 22:38


Watch out guys, it's a rabbit !

AVEC — HEATHER LE LAPIN


Une porte s'ouvrit brusquement, avant de se refermer le plus doucement possible. La main qui avait fait ce geste avec grand soin fit alors valdinguer furieusement tout ce qui se trouvait sur le bureau de chêne à cet instant. Les affaires qui étaient soigneusement posées sur le meuble étaient ainsi étalées au sol, certaines d'entre-elles brisées, heureusement rien de grande valeur, sentimentale ou matérielle, pour la personne qui avait commis ce geste. Ce genre de choses, elle ne les posaient pas là où sa réflexion se portait chaque jour depuis peu, ni là où elle travaillait. Mais le fait est qu'un certain bazar régnait désormais dans la pièce, à cause d'elle, mais surtout à cause de la colère qu'elle ressentait. Elle était furieuse. Encore une fois, ils s'étaient mis en travers de leur route et avait causé un bordel sans nom, bien plus grand que celui qu'elle avait fait avec ses affaires de bureau, ce qui n'était qu'une bagatelle en comparaison de ce que l'objet premier de sa colère avait fait. Elle ferma fortement les yeux, se pinçant le haut de son nez de son pouce et de son index, essayant de réfléchir rapidement. Elle ne savait pas quoi faire. Pour la première fois depuis qu'elle devait gérer tout ceci, elle se sentait désemparée. Le fait est que June Kanzaki, chef des Ametyst depuis à peine quelques mois, sentait à la fois le contrôle de sa situation et de sa fonction lui échapper. Et elle détestait le perdre, peut-être plus que tout. Elle avait un rôle à remplir, et elle ne voulait absolument pas que ceux qui comptent sur elle aient l'occasion de faire d'elle un sujet de moquerie et de déshonneur.

Mais encore une fois, en tant que chef, la blonde aurait DÛ prévoir que les Scarlet se ficheraient complètement de faire tuer des citoyens innocents et des prisonniers s'ils pouvaient frapper fort dans la carapace du gouvernement. Et évidemment, ils avaient réussi. À l'aide de bombes et de facultés destructrices que June ne connaissait de toute façon pas, mais qu'elle avait eu souvent l'occasion de voir à l'oeuvre. Elle les haïssaient, au fur et à mesure que le temps passait, ils devenaient l'objet de sa haine un peu plus encore à chaque fois. Ils n'étaient pas méthodiques, ils ne faisaient que tout détruire sur leur passage. Cependant, cet événement n'avait rien de comparable à ce qu'il s'était passé il y a quelques années déjà, lorsque l'ancienne capitale avait été en grande partie détruite. Ça n'avait rien de comparable, et heureusement, mais cela avait compromis l'opération que les Ametyst avaient lancée. Ils avaient voulu saboter des trains et libérer des esclaves qui y étaient retenus et clandestinement transportés, mais les rouges s'étaient interposés et avaient créé un bordel monstre. Et maintenant, June devait assumer les conséquences de ses actes et de ceux qui étaient sous ses ordres. Elle en avait presque l'envie de détruire tout ce qui se trouvait dans cette pièce. Après tout ça ne changerait rien. Mais elle ne devait pas se laisser démonter, car elle devait encore prévoir d'autres missions pour les violets, qui devaient toujours rester actifs quoiqu'il advienne.

Elle souffla fortement, avant de sortir de son bureau, laissant la pièce dans l'état dans lequel elle l'avait mise. Elle rangerait plus tard, elle aurait bien assez de temps pour faire s'occuper de ça après, ça n'avait de toute façon aucune importance. La jeune femme devait convoquer les membres les plus importants, une poignée de personnes concernées, pour faire le point sur la situation, et pour décider de la prochaine marche à suivre. Malheureusement pour elle, elle fut contestée par une personne, décidément bien audacieuse, dont elle cloua le bec d'un ton autoritaire et d'un ordre incontestable. Évidemment qu'elle était en faute, tout comme eux, mais elle ne devait pas non plus en assumer l'entière charge, même si la fonction qu'elle occupait l'en incombait quelque peu. Une odeur de nourriture flottait doucement dans la pièce, signe que certains venaient de finir leur repas peu de temps avant cette réunion, et visiblement, cela avait attiré quelque chose, ou quelqu'un. C'est alors que son regard dévia vers la porte légèrement entrouverte, tandis qu'elle écoutait attentivement les différentes opinions de ceux réunis à ses côtés, pour croiser une pupille rougeâtre qui semblait les observer depuis un certain temps déjà. June ne fit aucun mouvement, ne faisant rien d'autre que d'ancrer plus encore le bleu de ses yeux dans le pourpre de celui qui les espionnait. Histoire d'être sûre qu'elle n'oublierait pas cette couleur de pupille, afin de la chercher, de la trouver, et de la tuer. Ou juste s'assurer que le propriétaire de ce regard intéressé ne parlerait pas, ce qui était peu probable s'il s'agissait d'un Ametyst.

Mais cet échange ne dura que quelques secondes, et alors que June était toujours focalisée sur la conversation à ses côtés, la personne qui la défiait de ses yeux disparu à toute allure dans le couloir derrière elle, et malgré la petite ouverture entre le mur et la porte, elle crût voir pendant un instant de longues oreilles de lapin s'agiter dans tous les sens.. Elle en avait probablement assez écouté. La conversation s'arrêta, l'attention générale se porta sur la Kanzaki, dont la fausse inattention avait été décidément trop visible. Alors qu'une des membres semblait avoir l'intention de se moquer de son manque de sérieux, elle éleva la voix, déclarant qu'ils agiraient rapidement, en reprenant les opinions de tout un chacun pour les mêler à la sienne, faisant ainsi un bilan de ce qu'il faudrait faire d'ici peu de temps, pour frapper de la même manière que les Scarlet l'avaient fait, avec beaucoup plus de méthode cette fois-ci. La membre en question en eut le bec cloué, et bientôt ils furent tous congédiés. Il était très rare de pouvoir se moquer ouvertement de la chef des Ametyst avec autant de facilité. Elle était loin d'être n'importe qui. Ceci fait, elle sortit à son tour de la pièce, pour se mettre en quête du vil lapin fouineur.

Elle ne savait pas de qui il était question, n'étant pas très sûre d'avoir vu une telle chose au sein du quartier général des Ametyst. Peu désireuse de passer sa journée à guetter l'arrivée d'une personne à l'apparence étrange, elle demanda directement à un membre qui s'occupait de l'arrivée des nouveaux membres, qui lui indiqua rapidement la chambre du lapin au regard couleur sang. Et alors que l'après-midi était déjà avancée et que sa réunion était finie depuis peu, elle arriva devant la porte de cette chambre, et y toqua plusieurs fois, avant d'entrer sans préavis. La porte se referma derrière elle, et elle fit face à l'objet de ses convoitises, à laquelle elle lança un regard froid, étirant un léger sourire qui se voulait parfaitement malsain.

- Je crois qu'on ne s'est jamais croisées. Je suis June Kanzaki, enchantée. On peut parler un petit peu, histoire de faire connaissance ?

Son ton se voulait amical, mais tout ce qu'elle désirait c'était cuisiner cette étrange fille habillée d'une tenue plus que correcte pour ce que les violets avaient comme occupation et avec des oreilles de lapin très suspecte collées au sommet de son crâne. Et à leur façon de bouger, elle n'avait pas l'air fausses ni collées à la glue comme on pourrait le croire un instant. June désirait savoir ce qu'elle avait entendu, même si elle se doutait bien que c'était toute leur conversation qui était parvenue à ses oreilles, et surtout qui était-elle, et comment avait-elle fait pour ne pas la remarquer avant ? Trop prise par sa fonction encore nouvelle, la blonde en oubliait certains détails qui étaient définitivement très intéressants, se dit-elle en portant son regard avec attention sur les oreilles de la demoiselle face à elle, alors que son sourire s'agrandissait de plus belle.

(c) MEI SUR APPLE SPRING


Gain d'xp: 13

________________




June s'exprime en #2C5D89 sur du clair ou en #779DBD sur du foncé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colored-dust.forumactif.org/
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]   Jeu 31 Déc - 23:36

Watch out guys, it’s a rabbit !
FEAT. JUNE KANZAKI
Heather se tenait là, recroquevillée dans un coin de sa chambre, cherchant à trouver refuge dans l’ombre, telle une Africaine en fuite, tandis que sa porte grinça, signe que quelqu’un venait d’entrer. Elle appréhendait cet instant plus qu’aucun autre. La mauve aurait bien voulu attaquer, mais elle se résigna ; la dernière fois qu’elle avait tenté de s’en prendre à un membre des Ametyst, l’issue n’avait pas été réellement favorable. Elle leva doucement sa tête afin de faire face à l’objet de ses craintes. C’est alors qu’elle entraperçut deux pupilles bleutées, forçant la lapine à lâcher un petit « Eh ? » de surprise. Elle se rendit alors compte que la personne en face d’elle arborait un sourire très peu rassurant, plus ou moins le même qu’un pédophile dans une école. Et actuellement, ce même pédophile se trouvait dans sa chambre, apparemment.

« Elle va me violer ? » imagina-t-elle.

C’est alors que la blonde prit la parole, expliquant qu’elle s’appelait June Kanzaki, et qu’elle souhaitait simplement lui parler un peu pour faire connaissance. Bien entendu, un tel sourire enlevait la moindre once de crédibilité à ses paroles. D’autant plus que l’instinct d’Heather semblait approximativement lui hurler de s’enfuir au plus vite, chose qu’elle-même ressentait : il valait mieux ne pas jouer les durs avec cette fille-là. Mais l’Ametyst ne se sentait pas de répondre, actuellement. La peur la paralysait, à un tel point que ses lèvres refusaient même de s’écarter pour qu’un son en sorte. C’est alors que son interlocutrice élargit encore plus son sourire, pour ressembler encore plus à quelqu’un de mentalement dérangé.

« Elle va me cuisiner ou quoi ? Elle veut me manger, elle veut définitivement me manger ! »

Elle réfléchit à un moyen de se tirer d’un tel pétrin. Attaquer restait hors de question, cette personne ne semblait pas de son niveau, dans le mauvais sens du terme. D’autant plus qu’elle devait agir vite, pas le temps pour réfléchir à une stratégie pour une confrontation avec un tel adversaire en somme. Elle jeta un œil tout autour d’elle, afin de construire l’ébauche d’un plan dans son esprit. Certains éléments s’assemblaient, mais rien de bien efficace. Dans l’espoir de gagner un peu de temps, la mauve se leva, passa son bras autour du cou de la blonde comme s’il s’agissait là d’une bonne amie et l’amena dans le couloir, malgré la peur qui imposait sa présence à un tel point que sa vessie se relâcherait au moindre geste de la jeune femme.

« Ah…ah ! Tu me rassures, j’ai eu peur en te voyant entrer dans ma chambre comme ça, tu sais ! Si on discutait autour d’un café, ça serait plus sympathique tu ne penses pas ? » proposa la Hamelin, d’une voix qui trahissait sa frayeur actuelle, tandis qu’elle amenait la dénommée June Kanzaki vers un endroit qui n’était absolument pas une cafétéria ou qu’importe l’endroit où les rebelles pouvaient prendre leur pause café.

Mais elle se ravisa bien vite ; si la jeune femme connaissait les lieux, elle devait déjà s’être rendu compte qu’il ne s’agissait absolument pas de la direction de la cafétéria, mais à présent, elle avait un plan en tête pour plus ou moins avoir cette belle demoiselle à sa merci. Et comme elle n’avait que peu d’options, elle prit la plus invraisemblable : s’inventer un faux nom. Elle se tourna donc vers la Kanzaki, et, un grand sourire affiché sur son visage, décida enfin de « terminer les présentations » d’une manière qui en disait long sur son état d’esprit.

« Je ne me suis toujours pas présentée, au fait. Je m’appelle Mylène Farmer, mais ça fait longtemps que je fais partie des Ametyst, je connais tout le monde ici, y compris le chef. Tu sais, si je lui disais que tu avais pénétré ainsi la chambre de l’un des membres les plus éminents sans crier gare, il s’énerverait… » susurra-t-elle à l’oreille de June.

Même si la blonde n’y croirait pas, cela devait être suffisant pour la déconcerter un petit peu. Un instant dont elle se servirait pour mettre à exécution son plan infaillible, du moins, dans son esprit. Heather déglutit. Elle aurait peut-être dû faire confiance à son instinct, il était encore temps de reculer et de s’excuser, en avouant sa véritable identité, mais étrangement, cette solution ne l’attirait guère. Elle préférait sans nul doute une solution plus précaire, qui résulterait dans sa défaite, ou, avec de la chance, dans celle de la blonde.

« Ah, au fait, June Kanzaki, peu importe qui tu es… » commença-t-elle.

La mauve exécuta un salto arrière d’une grâce qui l’impressionnait elle-même, avant de matérialiser un pistolet dans chacune de ses mains. A présent, elle se trouvait à une dizaine de mètres de la Kanzaki, mais à présent, la lapine était armée et potentiellement dangereuse. Mais au moins, maintenant qu’elle tenait des armes dans ses mains, elle reprenait confiance en elle, et en sa potentielle survie. La peur dans ses yeux et le sourire sur son visage avaient disparu aussi vite que Speedy Gonzales. Ou plutôt Bugs Bunny, pour la comparaison avec les traits lagomorphes d’Heather. Elle décrocha finalement quelques mots, afin d’avoir l’air encore plus cool, dans son esprit du moins.

« Bon. Maintenant, ça suffit, je ne joue plus. Qui es-tu exactement, et que me veux-tu ? Je n’aime pas vraiment me servir de mes armes sans réellement connaître la personne, mais ton air ne me donne pas vraiment l’impression que tu souhaites engager une « simple discussion », je me trompe, June Kanzaki ? »

Elle serra ses pistolets de toutes ses forces, par crainte de les lâcher à cause de la pression qui régnait dans l’atmosphère. Elle ne tenait pas en joue la blonde, par crainte d’un accident, cependant, et bien que cela pouvait potentiellement lui coûter très cher, elle faisait confiance à ses réflexes de tireuse, et plongea son regard dans celui de June, bien qu’à présent, le sien ne montrait plus de surprise, mais un sérieux à toute épreuve.
codage par Junnie sur apple-spring

Gain d'xp: 10
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 87
Age : 101
Date d'inscription : 22/12/2015
Feat : C18 de Dragon Ball
Age en RP : 26 ans - 22/06/2094
Localisation : Dans le bac à linge sale de Jun.

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Contrôle de l'afflux d'énergie : En se concentrant, June peut augmenter la puissance de ses coups en l'insufflant dans les parties de son corps souhaitées.
Points habilité : 3249
avatar
Leader
June Kanzaki
MessageSujet: Re: Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]   Mar 26 Jan - 14:52


Watch out guys, it's a rabbit !

AVEC — HEATHER LE LAPIN


La lapine en face d'elle resta muette pendant un certain temps, regardant autour d'elle comme si elle se savait piégée, ce qui était plus ou moins le cas. Elle fut alors surprise par celle-ci lorsqu'elle se leva et passa le bras autour de son cou, avant de l'entraîner dans le couloir. Elle se mit à blablater, et c'est dans sa voix que June percevait toute l'étendue de la pression que son entrée avait causée sur la violette, tant elle semblait inconfortable. Tout d'un coup, elle la tutoya, l'inconsciente, lui proposant de discuter autour d'un café, l'amenant ainsi vers la cafétéria. Mais la blonde savait très bien qu'elles n'allaient pas vers celle-ci, et peut-être que la lapine s'en était rendu compte et avait l'intention de la piéger malgré tout. À quoi jouait-elle au juste ? Mais June se moquait de savoir qu'elle se dirigeait vers un traquenard, elle avait suffisamment confiance en ses capacités pour mettre hors d'état de nuire cette femme si jamais elle s'en prenait à elle. Enfin, tant qu'elle pouvait la toucher au corps-à-corps. Autrement ça risquerait d'être un peu plus compliqué. Elles s'arrêtèrent alors, et bien qu'elle eût été silencieuse jusque-là, l'étrange hybride humain-lapin se pencha vers elle, pour souffler à son oreille son identité, ainsi que des menaces. Alors comme ça elle s'appelait Mylène Farmer ? Et elle connaissait très bien le chef ? Tout ceci semblait très intéressant. Et en plus, elle lui faisait comprendre qu'il ne valait mieux pas déconner avec elle sinon le chef la punirait ! S'il y avait bien une chose de vraie dans ce qu'elle venait de dire, c'était définitivement celle-ci. C'est pendant ses quelques secondes de rêverie que la lapine en profita pour s'éloigner rapidement d'elle par quelques acrobaties, avant de faire apparaître des pistolets dans ses mains, ce qui fit arquer les sourcils de June. Enfin, tant qu'elle pouvait la toucher au corps-à-corps. Non seulement ça promettait d'être intéressant, mais peut-être même que la Kanzaki allait être obligée de se montrer prudente et adroite si elle ne voulait pas finir blessée. Enfin, il fallait être complètement fou pour tirer sur le chef des Ametyst. Ah, mais c'est vrai, cette fille était complètement inconsciente, elle avait oublié ce détail. Mais bizarrement, elle ne pointait pas ses armes sur elle, et fort heureusement, cela prouvait au moins qu'elle n'était pas dénuée de toute raison.

- Il faut quand même avouer que tu as de sacrés réflexes. Tu t'es éloignée si vite de moi que je n'ai même pas eu le temps de réagir. Et tu savais que tu étais en position délicate, sans savoir quelles sont mes capacités. Je dois dire que tu as une capacité d'analyse de la situation assez impressionnante.

Bien qu'on aurait pu penser qu'elle la couvrait de louanges pour la déstabiliser, June pensait réellement ce qu'elle venait de dire. Et ça introduisait bien la suite, faut dire.

- Mais je crois que tu n'as pas vraiment conscience de ce que tu es en train de faire. Ce serait dommage de blesser quelqu'un, tu ne crois pas ? dit-elle avec une expression légèrement nerveuse, comme pour montrer qu'elle n'avait pas de contrôle sur la situation, ce qui était à moitié vrai. À moitié. Parce qu'elle comptait quand même sur le bon sens de la jeune femme qui se tenait un peu plus loin d'elle, et qui était armée, contrairement à elle. Même si ça ne changeait pas vraiment l'issue de cette rencontre.

- Puis tu te trompes, je voulais simplement te parler. À vrai dire, je ne te connais pas, et je pensais qu'il était de bon ton de faire connaissance, dit-elle avec un sourire en s'avançant d'un pas, levant une main amicale vers son interlocutrice. Allons, il ne faut pas se braquer comme ça, je ne vais rien te faire tu sais, ajouta-t-elle d'un ton mielleux.

Un ton mielleux ? Pourquoi est-ce qu'elle parlait comme ça à une personne qui était prête à l'attaquer, alors qu'elle n'avait rien fait ? Enfin, il fallait quand même avouer qu'elle avait agi bizarrement, la menaçant d'un sourire et d'un regard qui étaient tout sauf sincèrement amicaux. Il y avait donc peu de chance qu'elle croit maintenant à son envie de faire connaissance. Mais si elle entrait dans son jeu, elle allait devoir se battre, et se battre avec un autre Ametyst passait moyennement au sein du groupe. Très moyennement. Elle perdit son expression joyeuse pour endosser un masque plus sérieux, posant nonchalamment ses mains sur ses hanches, avant de continuer sa tirade, avec, malgré tout, un léger sourire aux lèvres.

- Car ce serait dommage que je sois obligée d'en venir à là. Après tout, c'est toi qui espionnes tes supérieurs en pleine réunion importante. Tu sais, si je disais ça au chef, il s'énerverait... Mais tout va bien puisque tu le connais bien, n'est-ce pas ?

(c) MEI SUR APPLE SPRING



Citation :
Désolée pour le temps d'attente Lamb 40
Gain d'xp: 8

________________




June s'exprime en #2C5D89 sur du clair ou en #779DBD sur du foncé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colored-dust.forumactif.org/
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]   Jeu 28 Jan - 16:07

Watch out guys, it’s a rabbit !
FEAT. JUNE KANZAKI
A présent, la tension battait son plein, à un tel point que l’on aurait pu se croire à un match de football opposant Marseille à Lyon. Et pour une fois, Heather ressentait autant de nervosité que son adversaire, dont l’expression trahissait une certaine inquiétude. Et en effet ; pas d’arme à la ceinture, ses vêtements ne pouvaient certainement pas cacher une arme, à moins que cette fille ne soit un robot. En l’occurrence, donc, soit son pouvoir lui permettait d’attaquer à distance, ce qui équilibrerait plus ou moins la balance, soit elle était très habile au corps à corps, peut-être même trop pour que la mauve ne se débarrasse d’elle sans finir en mauvais état.

Mais il s’avéra bien vite que la lapine se trompait, la blonde n’ayant aucune intension de s’en prendre à elle. Au contraire, elle la caressa dans le sens du poil, en la complimentant sur ses réflexes et ses capacités. Bien entendu, cela ne suffit pas pour faire baisser la garde à une lapine ; ce genre de choses renforçait plutôt la méfiance éprouvée vis-à-vis de son interlocutrice. En revanche, celle-ci paraissait moins hostile aux yeux de la tireuse. Malgré tout, le comportement quelque peu paranoïaque de l’Ametyst se mariait à la perfection avec ses traits lagomorphes, et ainsi, elle ne cessait pas d’empoigner fermement ses armes malgré les compliments de la jeune femme. Mais Heather n’était tout de même pas folle ; peu importe l’identité de cette personne au sein du groupe, engager un tel combat dans le quartier général porterait fortement à confusion, d’autant plus s’il s’avérait que la Kanzaki occupait effectivement un poste plus ou moins haut placé dans la hiérarchie des rebelles, quelle qu’elle soit. De plus, June ne semblait pas animée de mauvais desseins, au contraire, elle tenta de rassurer la lapine qu’elle souhaitait simplement discuter avec elle, faire connaissance, en somme. Mais elle avait raison sur un point : il ne valait mieux pas jouer les farouches guerrières dans une pareille situation. Et l’expression sur le visage de la blonde n’inspirait que très peu confiance à la mauve.

« Tu vas me manger, c’est ça ? » l’interrogea-t-elle, un regard innocent (car oui, on peut tenir des armes à feu dans ses mains et avoir l’air innocent) affiché sur son petit minois.

Elle décida cependant d’accorder un minimum de confiance à cette inconnue, mais par mesure de précaution, elle rangea simplement ses armes dans sa jupe. Elle s’approcha ensuite de la plantureuse Kanzaki, d’une démarche calme et séductrice, telle une prédatrice sexuelle devant une école, et plongea son regard écarlate dans le ciel de June.

« J’espère que ça ne te dérange pas, très chère, que je garde mes armes à portée de main… C’est une simple précaution, tu sais, comme tu l’as dit, autant éviter que le chef ne l’apprenne… Tu peux toujours essayer de te débarrasser de moi, mais… J’imagine que tu n’as pas envie de parier que tu seras plus rapide que moi, n’est-ce pas ? » susurra-t-elle, ponctuant sa déclaration d’un petit rire qui ferait frissonner les plus courageux.

Les plus courageux, mais peut-être pas la blonde. De plus, étant donné la coloration de sa chevelure, elle n’avait peut-être pas forcément compris le message. Heather approcha alors son visage suffisamment près pour faire tomber dans les pommes une personne quelque peu timide, et caressa lentement la joue de son interlocutrice du bout des doigts. Elle, s’amuser ? Très certainement. La tension qui régnait et la situation en elle-même provoquaient chez elle une jouissance très prononcée, et elle comptait bien « jouer » autant que possible avec la belle jeune femme. Elle colla pratiquement ses lèvres contre son oreille, afin de reformuler ce qu’elle venait de dire.

« Je répète avec des termes peut-être plus compréhensibles pour une blonde, June Kanzaki : le chef n’apprendra jamais ce que j’ai fait, parce que si tu essayes de t’enfuir, ou de t’en prendre à moi, je te fais sauter la cervelle. » assura-t-elle d’un ton froid. Puis elle s’écarta avec l’agilité qui avait tant plu à June et la gratifia d’un sourire radieux, sûrement capable de faire fondre même quelqu’un qui semblait aussi austère que la Kanzaki, prenant une pose sensuelle, le mouvement de son arrière-train faisant dodeliner sa petite queue touffue. Même si elle ne comprenait pas elle-même la raison de cette action. « Mais quoiqu’il en soit, si tu ne tentes rien de stupide, et je sais que tu n’es pas aussi bête que les autres blondes, je serais ravie de faire connaissance avec toi, tant que tu n’essayes pas de profiter de mon petit corps fragile et vulnérable, avec ton sourire de violeuse en série. »

La mauve exécuta quelques pas de danse, avec la légéreté et la grâce d’une libellule, ou du moins, d’un libellule avec de longues oreilles de lapin. Elle ignorait parfaitement la raison de tels agissements. Mais plus elle passait de temps avec la blonde, plus elle ressentait une certaine euphorie. Non seulement elle la trouvait parfaitement à son goût, en tant qu’amie ou adversaire bien sûr, car même si June était plutôt jolie, il lui manquait quelque chose, peut-être une certaine touche de féminité, ainsi que le caractère bestial d’une jeune femme possédant les traits d’un animal. Mais néanmoins, elle appréciait l’attitude, disons…sarcastique de cette personne, avec ou sans oreilles non-humaines. Elle avait décidé de lui accorder le bénéfice du doute ; en temps normal, la Hamelin aurait tiré sans se préoccuper de tout cela. Mais elle éprouvait un sentiment tout particulier en l’observant ; pas de l’amour, certainement pas, mais plutôt une forme d’amitié bien étrange. Et après tout, pourquoi pas, hein ? Son interlocutrice n’avait rien d’une louve, ou autre prédatrice pour son espèce. Heather sourit doucement, la mine pensive, tandis qu’elle contemplait la Kanzaki.

« C’est à toi de choisir, en tout cas. Sois bien heureuse, si ce n’était pas toi, tu aurais sûrement déjà une balle entre les deux yeux. Ou je t’aurais tout simplement dénoncée au chef, mais c’est tout de même beaucoup moins drôle, tu n’es pas d’accord ? »
codage par Junnie sur apple-spring


Citation :
Non je te pardonne pas. :<
Gain d'xp: 10
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 87
Age : 101
Date d'inscription : 22/12/2015
Feat : C18 de Dragon Ball
Age en RP : 26 ans - 22/06/2094
Localisation : Dans le bac à linge sale de Jun.

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Contrôle de l'afflux d'énergie : En se concentrant, June peut augmenter la puissance de ses coups en l'insufflant dans les parties de son corps souhaitées.
Points habilité : 3249
avatar
Leader
June Kanzaki
MessageSujet: Re: Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]   Lun 29 Fév - 21:54


Watch out guys, it's a rabbit !

AVEC — HEATHER LE LAPIN


June commençait passablement à être irritée par l'attitude de la lapine, qui se dandinait et la prenait de haut comme si elle lui était supérieure. Elle avait beau avoir de bons réflexes, son arrogance tapait doucement sur le système de la blonde qui allait bientôt en venir aux mains si la situation continuait de se dégrader de cette façon, avec toutes ces menaces à peine sous-entendus qui lui étaient adressées. Elle avait voulu être gentille en lui faisant comprendre que c'était elle qui était en faute, mais apparemment cette Mylène ne comprenait rien à rien et faisait sa mijaurée. Coupant court à ses pensées négatives, la blonde, qui en avait certes la couleur mais pas forcément l'intelligence comme le voulait la fameuse idée reçue sur le sujet, laissa un petit rire franc traverser la barrière de ses lèvres, avant qu'elle ne jette un regard blasé à la petite arrogante.

- Vraiment, tu n'as pas conscience de ce que tu es en train de faire. Ta stupidité m'amuse beaucoup, et je pense que tu devrais mal le prendre de la part d'une, tu sais, « blonde ». Elle lui fit un sourire, avant de reprendre : Et ce serait bien que tu arrêtes de te trémousser comme tu le fais. Je ne sais pas qui tu essayes d'impressionner ou de séduire, mais sache que je ne fais pas dans la zoophilie.

Son sourire changea alors, reflétant ses intentions, il devint mauvais. June avait suffisamment mis en garde sa proie, elle allait désormais la menacer directement avant de passer à l'attaque. Il était hors de question que cette peste fasse ce qui lui chante et l'agresse comme ça sous le toit des Ametyst.

- Je ne vais pas me répéter, j'ai été bien aimable avec toi jusque-là. Tu as espionné tes supérieurs, chose qui est grave dans la position dans laquelle tu te tiens. Je ne vais pas te faire promettre de te taire, car manifestement, c'est quelque chose que tu ne sais pas faire, mais j'espère pour toi qu'on saura trouver un terrain... d'entente, tu comprends ? Mais tu peux toujours essayer de m'éliminer et de maquiller la scène, ce n'est pas comme si le QG était surveillé ou que les personnes qui y entrent et sortent soient minutieusement notées.

Elle avait fini sa phrase sur un sourire espiègle, croisant les bras avant de lancer un regard intense à la lapine. Elle n'avait pas envie que ça finisse mal et qu'elle soit obligée de la mettre hors d'état de nuire pour lui faire entendre raison, ce serait une perte de temps et d'énergie. Bien que la demoiselle a l'allure étrange et d'une arrogance sans borne n'ait pas l'air de vouloir être raisonnée, June devait bien mettre fin à cette petite scène. Elle avait du travail et l'heure de déjeuner semblait approcher à grand pas. La blonde empêcha son interlocutrice de répliquer, peu importe ce qu'elle avait à dire de toute manière, et décida qu'il était bien assez temps d'arrêter les sottises.

- Je pense que tu as compris ta position, mais si tu le veux bien, je peux te montrer le reste du quartier général, ainsi que l'endroit où l'on travaille, histoire que tu comprennes où tu te trouves et pourquoi tu es là, à part pour me faire perdre mon temps, dit-elle avec un sourire entendu, lançant une oeillade pleine de sous-entendus à la demoiselle au physique atypique.

Mais même si June estimait perdre une partie de son précieux temps qu'elle pourrait accorder au reste des Ametyst, elle devait avouer qu'elle tenait là une trouvaille intéressante. Et puisqu'il n'y avait aucune preuve que « Mylène » fasse réellement partie des violets puisque la Kanzaki venait d'apprendre son existence, tout portait à croire qu'elle pouvait être une espionne à la solde du Gouvernement. La laisser s'en tirer n'était donc pas vraiment de bon ton, pour elle et pour le reste du groupe.

- Et puis peut-être que je pourrais parler de toi au chef, sans avoir à mentionner ce qui vient de se passer, car après tout il n'a pas forcément besoin de le savoir, n'est-ce pas ? dit-elle en lui faisant un petit clin d'oeil entendu.

Partager une confidence avec cette lapine pourrait la rendre plus docile et encline à la suivre, car après tout June ne l'avait pas vraiment menacé, juste... conseillé de manière avisée. Elle s'approcha d'elle, malgré que cette dernière soit peu accommodée à se laisser approcher ainsi, la blonde lui fit comprendre d'un regard qu'elle ne lui ferait aucun mal tant qu'elle s'en tenait à faire de même de son côté. Et puis, même si la lapine ne semblait pas en être consciente, la Kanzaki avait l'avantage du terrain et de sa position. Si jamais cette fille tentait à nouveau quoique ce soit de futile, elle en paierait malgré elle le prix fort, que ce soit de la main de June ou d'autres membres qui pourraient rappliquer en peu de temps, compte tenu de la possibilité que le lieu soit maintenu sous surveillance.

- Allez viens, on est bien, regarde tout ce qu'on peut faire ! ajouta-t-elle en lui tendant sa main avec, encore une fois, un énigmatique sourire peint sur ses lèvres.

(c) MEI SUR APPLE SPRING


Gain d'xp: 8

________________




June s'exprime en #2C5D89 sur du clair ou en #779DBD sur du foncé.


Dernière édition par June Kanzaki le Mer 20 Avr - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colored-dust.forumactif.org/
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]   Jeu 3 Mar - 13:20

Watch out guys, it’s a rabbit !
FEAT. JUNE KANZAKI
« Ah… » soupira la jeune mauve.

A dire vrai, à l’instar de ce que la blonde dévoilait au travers de sa gestuelle et de son langage, le comportement de son interlocutrice l’agaçait quelque peu également. La voilà qui se pensait importante dans l’enceinte des Ametyst, qui s’imaginait que la lapine se trouvait en position de faiblesse, elle qui, pour l’instant présent, se contentait simplement de jouer avec elle, s’amusant avec l’esprit de la plantureuse Kanzaki. Après tout, on ne devient pas amies en traitant de sujets sérieux, comme la faim dans le monde, ou l’utilisation d’une cuillère ou d’un couteau pour le Nutella, n’est-ce pas ? Perdue dans ses pensées, l’Ametyst commença à décrire des cercles lors de sa marche, avant de placer sa main sur sa poitrine, l’autre bras devant elle, telle une oratrice de talent.

« Oh, tu ne peux pas savoir comme ça m’attriste, June Kanzaki ! Combien j’ai tenté de te prévenir de ne pas en venir « aux mains » avec moi, chose que tu pourrais amèrement regretter ! Tu te doutes, je le pense, de mon pouvoir et de l’étendue de celui-ci, et tu oses paraître menaçante ? Ce n’est pas très malin, ni moi…toi qui oses me qualifier de stupide. C’est assez ridicule, quand j’y pense…tu es soit idiote, soit tout simplement joueuse. Dans le deuxième cas, hmm…tu m’intéresserais beaucoup. Les lapins sont aussi très joueurs. J’espère simplement que tu en as dans le ventre, jouer aux cartes, ce n’est pas vraiment mon truc. »  

Elle porta de nouveau ses deux bras à la poitrine, inspirant profondément, comme si quelque chose qu’elle ressentait, ou qu’elle s’apprêtait à dire, l’angoissait fortement. Et elle ne se gênait pas pour le montrer, car après tout, elle ne trouvait que peu d’utilité à laisser June dans l’ignorance de ce que cachait son visage d’ange. Pourquoi mentir à une créature si intéressante ? Cela risquait de gâcher tout ce qui se déroulait à présent entre les deux. Elle ne savait toujours pas qui était réellement cette personne, et elle paraissait trop vêtue et bien coiffée pour être la prostituée personnelle des Ametyst. Ou alors, une prostituée bien étrange. D’autant qu’il manquait une bonne couche de maquillage sur son visage pour rentrer réellement dans cette case, style vestimentaire mis à part.

« Seulement voilà…le fait que tu sois une chouchoute du chef ne fait en aucun cas de toi un membre plus important que moi chez les Ametyst. Ah, bien sûr, je ne m’appelle pas réellement Mylène Farmer… Mais ça, tu as peut-être dû t’en douter, June. » Elle s’interrompit quelques temps afin de faire la révérence, comme si elle appartenait à une famille noble. « Mon nom est Heather. Heather R. Hamelin, la créatrice de toute chose dénuée de vie. Si tu ignorais mes capacités, ce titre devrait peut-être éclairer ta lanterne, si ma beauté n’a pas encore troublé ton esprit. »

La lapine caressa alors doucement les murs du quartier général, toujours aussi pensive qu’auparavant. Vraisemblablement, elle préparait quelque chose, qui n’allait peut-être pas plaire à la Kanzaki. Même si Heather avait certes menti sur son don, ou du moins, exagéré très fortement ses capacités, celui-ci demeurait redoutable en terrain découvert. Peut-être même que le combat aurait fini en sens unique si elle avait pu créer sa propre arène. Mais à l’heure actuelle, la Hamelin se trouvait enfermée entre quatre murs, et son adversaire connaissait certainement bien mieux l’endroit qu’elle. Elle serait donc en désavantage si elle attirait la blonde ailleurs.

« Tu sembles penser que j’ai envie de t’éliminer, mais vraiment, tu te trompes. Si c’était le cas, je t’aurais emmenée dehors pour créer un terrain qui me donnerait l’avantage sur toi. Ici, je ne peux pas faire grand-chose… Mais c’est justement ça qui est amusant, n’est-ce pas, ma très chère June ? En restant dans un couloir comme celui-ci, il n’y a aucun risque que je puisse prendre l’avantage d’un terrain exigu, ni toi, d’un endroit large pour esquiver aisément mes balles. Tu sais, ces choses-là peuvent très bien ricocher aussi. Comme des petits galets sur la surface de l’eau ! Seulement, le seul cercle sera dans ton corps. Tu veux quand même tenter le coup ? »


La mauve affichait un sourire énigmatique sur son visage. A moins d’être douée de télépathie, la Kanzaki ne pouvait pas réellement savoir ce qu’elle comptait faire à présent. Elle recula un peu, et, en prononçant quelques mots, créa des murs pour boucher le couloir dans son dos, ainsi que dans celui de June. Maintenant, personne ne pourrait les déranger à moins de taper très fort, ou d’avoir l’accord de la lapine. Le terrain préparé, Heather empoigna les deux pistolets plus ou moins dissimulés dans sa jupe, sans pour autant viser June, afin que le combat ne soit pas joué d’avance.

« En garde. »
codage par Junnie sur apple-spring

Gain d'xp: 8
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 87
Age : 101
Date d'inscription : 22/12/2015
Feat : C18 de Dragon Ball
Age en RP : 26 ans - 22/06/2094
Localisation : Dans le bac à linge sale de Jun.

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Contrôle de l'afflux d'énergie : En se concentrant, June peut augmenter la puissance de ses coups en l'insufflant dans les parties de son corps souhaitées.
Points habilité : 3249
avatar
Leader
June Kanzaki
MessageSujet: Re: Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]   Mar 26 Avr - 16:06


Watch out guys, it's a rabbit !

AVEC — HEATHER LE LAPIN


Être sympathique, c'était vraiment un truc de faible en fait. June s'en était déjà rendu compte avant, mais cette fille ne voulait faire rien d'autre que mettre le bordel dans son QG. D'ailleurs, elle savait maintenant que cette petite arrogante s'appelait Heather R. Hamelin, et elle était décidément bien trop sûre d'elle pour que la blonde la laisse s'en tirer à si bon compte. Enfin, elle comprenait qu'elle n'avait de toute façon pas le choix puisque la lapine venait de la "piéger", après nombre de menaces et de mises en avant de ses capacités, entre quatre murs qui étaient censés l'empêcher de s'échapper. Même si June avait attentivement écouté Heather et pris en compte chacune de ses paroles, comme le fait qu'elle ne voulait pas vraiment l'éliminer mais qu'elle voulait surtout s'amuser, elle savait que tout ceci allait mal finir. Non pas pour elle, bien évidemment, mais plus pour la demoiselle en face d'elle, qui même en ne sachant que peu où elle mettait les pieds, n'avait pas froid aux yeux, qualité avant tout plaisante aux yeux de la blonde qui devait avouer qu'elle sentait cette adrénaline qui montait dans ses veines. On l'avait rarement attaquée sur son propre terrain et avec autant d'audace. Que l'issue soit favorable pour Heather ou non n'avait pas l'air de froisser la volonté de cette dernière, et cela faisait tout de même frissonner la violette qui étira ses lèvres en un sourire amusé et complaisant.

- Tu es directe. Ça me plaît. Je vois qu'il n'y a aucun moyen de te faire changer d'avis, alors j'imagine que je n'ai plus vraiment le choix.

June n'avait pas l'intention de continuer à blablater plus que ça, tout semblait avoir été dit entre les deux jeunes femmes, il n'y avait donc plus lieu de tergiverser. La blonde n'avait toutefois pas grand remords à taper sur une inconnu avec de grands airs, après tout elle pensait qu'elle pouvait prendre le dessus, ce qui allait sûrement se révéler comme étant une grave erreur. Mais elle ne devait pas non plus sous-estimer son adversaire, auquel cas elle pourrait s'avérer surprise. Enfin, peu importe, elle avait tous ses droits désormais, surtout que le QG était surveillé, donc cela relevait de la légitime défense. Même si c'était qui tapait en première. Et oui, c'est ça d'avoir des privilèges. Qu'on ne vienne pas la harasser d'"abu 2 pouvoar", c'était évident qu'elle en faisait.

June leva son poing, chargea son énergie, et frappa un grand coup dans le mur, creusant une brèche de la taille de sa propre main dedans. Oui, elle pouvait probablement le détruire et s'extirper, mais où serait le fun dans tout ça ? Et puis il y avait peu de chance que la lapine la laisse faire. Elle pouvait peut-être reconstruire le mur en un clin d'oeil, donc c'était probablement peine perdue. Peut-être qu'elle devrait être responsable des fois. Mais mettre Heather à terre pouvait être une option aussi. Peut-être qu'elle devrait être responsable des fois. Même si elle se faisait tirer dessus, elle pouvait encaisser le coup. Ce n'était pas quelques balles qui allaient la tuer, enfin peut-être que si, peut-être que June prenait beaucoup de risques pour pas grand chose, mais elle comptait étrangement sur un fait impossible à appréhender totalement : Heather n'allait pas lui tirer dessus, pas ici, pas elle, et surtout pas si elle ne la connaissait pas. Déjà parce que tous les Ametyst allaient lui tomber dessus, et elle souhaiterait probablement être déjà morte à ce moment-là, et surtout parce que si June se relevait après s'être fait canarder, elle n'allait pas laisser passer cet affront bien longtemps. C'est pourquoi, sans attendre que son interlocutrice réponde, elle lui fonça dessus, raccourcissant la distance entre elles, qui ne devait pas excéder la dizaine de mètres, avant de se glisser à côté d'elle, se retrouvant complètement au corps-à-corps, les pistolets rivés sur elle.

L'Ametyst tira sur le bras d'Heather, la gratifiant d'un sourire, avant de frapper violemment de son autre main celle qui tenait l'arme. Car oui, même si l'Hamelin n'était peut-être pas assez cinglée pour lui tirer dessus, c'était un risque trop grand à prendre, et elle avait l'unique avantage de l'avoir déstabilisée assez pour lui "prendre" son arme, qui tomba au sol avant d'être envoyée plus loin d'un coup de pied de la Kanzaki. Elle tenait toujours le bras de l'impudente, le serrant fortement, comme un enfant que l'on s'apprêtait à gronder.

- Tu as été une vilaine fille Heather, dit-elle sur un ton étrange.

Elle la tira de nouveau, pour la faire tomber au sol. Elle lui aurait probablement asséné un coup de genou droit dans l'estomac, mais la Hamelin était plus vive qu'elle sur ce coup-ci, et elle se dégagea en un rien de temps, laissant June cette fois-ci dos au mur, en position de faiblesse.

- Hm, ça va être plus compliqué que prévu, finalement, ajouta-t-elle d'un ton ennuyé.

Comme la lapine l'avait dit, ni l'une ni l'autre n'avait réellement l'avantage entre ces quatre murs. Mais la façon dont June l'avait prise au dépourvu et cette hésitation à lui tirer dessus, qu'elle avait légèrement perçu avant qu'elle ne lui fonce dessus, indiqua que ce "combat" allait probablement finir plus tôt que prévu.

- Alors tu ne vas pas me tirer dessus ? demanda-t-elle enfin, vraisemblablement soucieuse de la réponse tant elle ne savait pas si cette hésitation était concrète ou si Heather était réellement aussi folle qu'elle l'avait pensé.

(c) MEI SUR APPLE SPRING



Citation :
Alors oui, j'ai peut-être un petit peu abusé et j'espère que je ne donne pas l'impression que June est surpuissante et un peu mary-sue avec ce que j'ai fait ! Mais si ça dérange, je peux modifier des trucs, bien que je mets quand même avant le fait qu'Heather n'est pas en reste non plus face à mon perso ! J'espère que ça te plaira Lamb 26
Gain d'xp: 9

________________




June s'exprime en #2C5D89 sur du clair ou en #779DBD sur du foncé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colored-dust.forumactif.org/
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]   Jeu 28 Avr - 20:04

Watch out guys, it’s a rabbit !
FEAT. JUNE KANZAKI
Heather serra un peu son bras, comme si elle venait de se blesser gravement et qu’elle tentait de compresser la plaie. Ce qui n’était pas tout à fait faux, non plus : cela lui faisait un mal de chien. Ou plutôt, un mal de lapin. Elle pouvait toujours essayer de lancer une pique, ou de faire une plaisanterie pour déstabiliser son adversaire, mais elle devait fonctionner au ralenti avec ce bras-là pour l’instant. La violette s’empressa de récupérer ses armes grâce à Storyteller, ce qui ne parut pas surprendre plus que cela la blonde, qui s’avérait être une adversaire plus que coriace. Assez pour que la Hamelin laisse échapper un petit sourire.

« Je retire tout ce que j’ai dit, June. T’es vraiment…la meilleure. » lâcha-t-elle, l’air d’une prédatrice sur le visage.

Elle bouillonnait. Elle ne pouvait pas se donner à fond dans une telle arène, mais cela ne l’aurait pas empêchée de donner énormément de fil à retordre à June ; assez pour fabriquer un clapier. Mais malheureusement (ou plutôt, heureusement), l’Ametyst finit par baisser ses armes, affichant à présent une grimace de déception. Pour une fois qu’un combat intéressant pointait le bout de son nez, son bras la faisait bien trop souffrir pour s’en servir correctement.

« Ha…j’abandonne. Je ne te reconnais pas comme plus forte que moi pour autant. Mais le terrain t’avantage bien plus que moi, et tu as mis mon bras en piteux état. Brr, j’ai bien cru que tu allais l’arracher. »

Heather fit disparaître ses armes, s’approcha de June, un sourire séducteur sur les lèvres, et colla plus ou moins sa poitrine contre la sienne. Son regard écarlate planté dans celui de la blonde, comme une flèche au cœur d’une cible, elle l’observa longuement, un sourire plein d’intérêt collé sur ses fines lèvres. Elle finit par s’écarter cependant, car le contact finissait par la gêner elle-même.

« Qui plus est…tu m’intéresses. Tu es très séduisante pour mon esprit et la combattante que je suis. Non pas que je ressente quelque chose pour toi, bien que tu sois totalement à mon goût. Mais…tu es redoutable, je n’ai rien vu venir, et pourtant mes sens sont décuplés par rapport à ceux des simples humains. »

La lapine retourna par la suite auprès de June, et attrapa son bras, comme une amoureuse l’aurait fait avec son petit ami. Un claquement de doigts suffit pour désintégrer les murs qu’elle avait créés, et elle intima à la Kanzaki de la suivre, sans montrer la moindre animosité à son égard, lui glissant quelques paroles à l’oreille pour finir.

« Tu n’es pas n’importe qui, je me trompe ? Et sûrement pas une simple membre. Si c’était le cas, tu aurais déjà une balle entre les deux yeux. Mon instinct ne me trompe jamais, et je n’aime pas vraiment qu’on me mente… » murmura-t-elle. « Par contre, moi, c’est une autre histoire ! » termina-t-elle, ponctuant l’affirmation d’un petit rire narquois.
codage par Junnie sur apple-spring


Citation :
Salut c'est de la merde !
Gain d'xp: 4
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 87
Age : 101
Date d'inscription : 22/12/2015
Feat : C18 de Dragon Ball
Age en RP : 26 ans - 22/06/2094
Localisation : Dans le bac à linge sale de Jun.

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Contrôle de l'afflux d'énergie : En se concentrant, June peut augmenter la puissance de ses coups en l'insufflant dans les parties de son corps souhaitées.
Points habilité : 3249
avatar
Leader
June Kanzaki
MessageSujet: Re: Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]   Sam 21 Mai - 19:58


Watch out guys, it's a rabbit !

AVEC — HEATHER LE LAPIN


June arqua un sourcil en constatant à quel point la lapine avait rapidement baissé les bras, elle qui avait pourtant été si sûre d'elle jusqu'à présent. Enfin, elle ne doutait pas du fait qu'elle lui avait sûrement fait mal en la frappant ainsi, même si elle n'y avait pas mis toute sa force non plus. Toutefois, la blonde devait avouer qu'elle était un peu soulagée qu'Heather abandonne, de cette façon elle n'aurait pas à se dépenser inutilement pour calmer les ardeurs de cette petite malpolie. Maintenant elle devait assumer la responsabilité d'avoir blessé l'une de ses membres, d'autant qu'elle était celle qui avait frappé en premier. Elle pensait cependant que la demoiselle exagérait un peu trop la chose, à dire qu'elle lui aurait pu lui "arracher le bras" ; ce qui n'était peut-être pas tellement faux, si June s'était réellement donnée à fond. Enfin, elle n'était pas à sa place, de toute façon. Elle ne réagit pas aux compliments qu'elle lui faisait ni à sa proximité, bien qu'elle en fût légèrement gênée sur le coup. Elle fit un sourire face aux remarques de la Hamelin qu'elle trouvait intrigante, mais celle-ci semblait avoir oublié la raison pour laquelle la Kanzaki était venue à elle. L'espionne en herbe avait besoin d'être au courant de quelques petites choses après tout.

- Tu sais déjà que je n'ai pas menti depuis le départ, contrairement à toi. Mais tu sais, tu es quelqu'un de très intéressant, et ton pouvoir pourrait assurément servir la cause des Ametyst, si tu es encline à ne plus refaire ce que tu as fait jusqu'à présent. Comme... Espionner une réunion importante ou t'en prendre au leader en personne ? dit-elle en faisant un clin d'œil plein de sous-entendus à la demoiselle qui tenait toujours son bras, même si June prenait soin de ne pas être trop collée à la jeune impudente. Elle ne prit pas la peine de laisser celle-ci prendre la parole de nouveau, et continua sur sa lancée : Mais ne t'en fais pas, je ne vais pas te punir pour ça, je pense que de toute façon tu as suffisamment compris comme ça, même si je n'y suis pas allée très fort, ajouta-t-elle avec un sourire compatissant.

Elle se dirigeait vers son bureau en compagnie de la jeune lapine qui faisait se soulever quelques sourcils étonnés sur son passage, sans doute à cause de sa proximité inhabituelle avec June, alors qu'elle ne devait être membre que depuis récemment. La blonde gardait toutefois un regard froid et un visage fermé pour faire taire les possibles remarques qui auraient pu fuser à propos d'elle et Heather. Celle-ci ne disait d'ailleurs pas un mot. Pensait-elle qu'elle se ferait réprimander malgré tout ? Ou était-ce le fait d'être vue ainsi qui l'effrayait ? Qu'importe, June ne s'en souciait pas vraiment, elle avait de toute façon déjà pris sa décision quant à la suite des choses. Arrivée dans son bureau, elle invita Heather à s'asseoir en face d'elle pour reprendre leur conversation qu'elle avait été obligée d'interrompre.

- Maintenant que je pense que tu as compris à qui tu avais affaire, nous pouvons parler plus franchement : C'est la première fois que je te vois ici, je doute donc que tu sois une membre des Ametyst à part entière. Mais pourtant, tu mérites amplement d'en faire partie, dit-elle en la gratifiant d'un sourire. Et quant à ce que tu peux nous apporter, je suis sûre que tu peux faire plein de choses, dit-elle à nouveau en ne la laissant pas répliquer. Mais d'abord, on va faire vérifier ton bras histoire que tu n'aies rien de grave. D'ici-là, tu auras tout le temps de me parler de ce qui t'amène ici, ma petite Heather !

Et c'est ainsi qu'une longue conversation concernant les motivations d'Heather et ce qu'elle pourrait apporter aux Ametyst suivie. Dès lors, June la considéra comme une membre à part entière et comme un élément important pour les Ametyst, au même titre que tous les autres.

(c) MEI SUR APPLE SPRING



Oui le gif n'a rien à voir mais je la trouve jolie dessus.
- Fin du RP -

Gain d'xp: 6

________________




June s'exprime en #2C5D89 sur du clair ou en #779DBD sur du foncé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colored-dust.forumactif.org/
Messages : 102
Age : 105
Date d'inscription : 21/12/2015
Feat : Ton pire cauchemar
Localisation : Sous ton lit
avatar
Grand manitou
Maitre du Jeu
MessageSujet: Re: Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]   Sam 21 Mai - 21:23

Félicitations pour avoir terminé cet RP. Voici vos bonus :

- Heather gagne 25 points pour avoir commencé et terminé le RP.
- June gagne 15 points pour avoir fini le RP.

Cet RP est locké et rangé dans les RP terminés ~

________________




Ne pas envoyer de MP à ce compte. En cas de problème/question, contactez un autre membre du staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colored-dust.forumactif.org

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Watch out guys, it's a rabbit ! [ft. June Kanzaki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» White Rabbit - Les délires psychédéliques d'Alice
» The he!Alice and the blond rabbit~
» Hey guys, keep calm ! ☮
» White Rabbit |Neal|
» [Octobre] Taeyang Lunatic White Rabbit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Colored Dust :: Cimetière :: Archives :: RP terminés-
Sauter vers: