AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

//
 

Partagez | 
 

 Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 72
Age : 116
Date d'inscription : 21/12/2015
Feat : Inezia de Pokemon
Age en RP : 24 ans - 20/12/2096

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: //
Points habilité : 1750
avatar
Informateur
Ilara Edelreich
MessageSujet: Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]   Mar 26 Jan - 22:54



Salut.

"'C'est pas l'homme qui prend la mer , c'est la mer qui prend l'homme"

Que faire lorsque l'on est à jour partout, et qui chasse l'ami indésirable de tout le monde, plus connu sous le nom d'Ennui. Chacun d'entre nous, habitants de Geryos et au delà, a déjà cottoyé l'ennui de près où de loin.  Et c'est justement de l'un d'entre eux que nous allons parler. Ilara Edelreich, membre du très réputé groupe des Asfar, informatrice de profession. La voilà en train de déambuler d'un pas lent dans les quartiers de Daedhe, à la recherche de la moindre petite nouvelle qui l'aiderait à éclaircir un peu son quotidien monotonement blasant. Mais la vie est compliquée, et la blondinette ne trouvant pas chaussure à son pied, s'autorise une petite pause sur la terrasse d'un café.Scrutant les environs, Ilara est comme captivée par la vaste étendue d'eau en face d'elle. Comme elle aimerait bien partir comme ça, sur un coup de tête, refaire sa vie ailleurs et tout oublier. Bien qu'elle sache que le destin lui réserve encore bien des surprises, elle préfère ne pas y songer maintenant, optant pour le spectacle ravissant son ouïe et sa vue pour laisser son esprit divaguer au gré des vagues.

Il suffirait de quelques secondes supplémentaires pour que son âme s'échappe de son corps, ce qui n'arrivera hélas jamais. Les coupables sont un duo de bonhommes qui ont choisi de prendre place juste à côté de là où Ilara est positionnée. Si ça s'arrêtait là, il serait encore aisé pour la jeune demoiselle de repartir dans sa bulle. Mais encore une fois, le sort en a décidé autrement. Une sorte d'aboiement grave, suivi de quelques raclements de gorges. Voilà les deux clampins qui se mettent à rire bruyamment tout en bavassant de leur vie passée et des derniers incidents dont ils ont été spectateurs. Une paupière daigne s'ouvrir doucement, cherchant le propriétaire de ce bramement. A en juger par leur vêtements, il s'agit de marins. Tout les clichés sont réunis : béret, habits rayés blanc et bleu, l'un possède même un cache œil et l'autre vient justement de sortir sa pipe. Ilara s'étire avant de se diriger vers ses détracteurs mais se stoppe dans son élan lorsqu'elle entend un mot. Palioxis. Voilà un nom que l'on entend que très rarement, compte tenu de toutes les rumeurs circulant à son sujet. Une île dont on ne revient jamais mais dont le climat change systématiquement. Certes, cela attise la convoitise. Toutefois, il ne faut pas oublier qu'il s'agit là de rumeur.
Reprenant son élan, la voilà qui pose sa main sur l'épaule de l'homme situé le plus à gauche. Le malandrin tourne la tête, comme dérangé dans son confort. D'un mouvement de tête, il la regarde de haut en bas pour la juger et reprend comme si de rien n'était. Ce qui eut pour effet de contrarier un peu plus la blonde, qui s'empara de la chaise et la balança en plein sur le malpoli. A peine eut il le temps de se retourner que déjà elle n'était plus là. Faut dire que rendre la poudre d'escampette, Ilara est une championne dans le genre. On la retrouve donc quelques maisons plus loin, toujours face à l'océan. Essoufflée d'avoir couru tout ce temps, un grand sourire illuminait son visage. Un jour elle prendrait le large. Et ce jour était aujourd'hui. Il suffisait juste qu'elle trouve une personne gentille qui accepte de l'accompagner. C'est alors que justement, un vieux monsieur interpelle la jolie blonde et l'invite dans son bateau. Chose assez étrange que tout individu normalement constitué aurait refusé et prit les jambes à son cou. Mais pas Ilara. Une petite flamme s'était allumée, une pincée de risquitude l'avait piquée au vif. Et puis de toute façon, l'autre Captaine Igloo pointait le bout de son nez. Quitte à se faire violer par un vieux, autant prendre le vieux au bateau. Toujours bien pour l'héritage et le testament.

Allez Papi, fais chauffer le moteur !

Réponse instantanée du vieux qui alluma plein gaz, permettant à l'embarcation de quitter la civilisation. Cinq, dix, quinze, une bonne demi heure s'écoula sans que les deux passagers ne s'adressent la parole. Et puis vint la question fatidique posée par Captain Croustibatte (de baseball) qui mit la pression sur les épaules de la blondinette.

Mad'moiselle, C'est où que je vous dépose ?

Palioxis, évidemment !

...

L'eau est belle quand on la regarde. Magnifique transparence, reflet du ciel pour certains. Dans tout les cas, elle est à bonne température, agréable sensation quand on plonge dedans lors des fortes chaleurs. Sauf que là, ce n'est pas du tout comme dans les films. L'eau est froide, sale. Le vieux n'a pas eu les couilles nécessaire pour l'y conduire et a laissé Ilara à un endroit random, totalement coupé du monde. Pas la moindre petite ile à l'horizon. Alors bon, la blonde pourrait appeler ses amis les dauphins et regagner la terre. Anime ja nai, True Life da ! Il a donc fallu qu'elle fasse appel à ses cours de natation pour pouvoir s'extirper de la madre Azurée.
Après deux bonnes heures de nage intensive, Ilara parvint enfin à atteindre la berge. Le contact du sable avec les doigts de la jeune fille la fit frémir de joie. A aucun moment elle n'avait connu tel plaisir de retrouver la terre ferme, et elle se hissa du mieux qu'elle put le plus loin possible de l'océan. Ses vêtements étant trempés et aucun change de disponible, Ilara commença à se dévêtir et se retrouva en sous vêtements. Avec aucune pudeur, elle retira le haut pour le mettre à étendre avec le reste sur une branche pas très haute mais suffisamment pour ne pas être la cible de la faune locale. Plus les minutes passaient, plus la température se faisait oppressante. Serait ce donc vrai, cette rumeur qui stipule que l'île change de climat ? Captaine Igloo avait donc raison... Encore une information important à conserver précieusement jusqu'à ce que l'Asfar décide de quitter l'île. Mais s'il s'avérait que la rumeur du changement de saison était vraie, les autres le seraient également. A savoir qu'aucun n'en est jamais revenu.

Le soleil se faisait de plus en plus proche, et la chaleur se montrait davantage présente. Ilara avait l'impression de suer comme une vache alors qu'elle ne bougeait pas d'un iota et s'était mise à l'ombre pour éviter l'insolation. Il fallait à tout prix qu'elle trouve une présence humaine, ou animale pour qu'elle puisse parler à quelqu'un. Et si elle en trouverait pas, ca allait se finir à parler aux arbres. Le livre de la jungle partie 2 en gros.

Mais où se cache mon beau Tarzan ? Jane se languit de toi, oh mon Tarzan !

La voilà qui se ballade topless les bras levés au ciel, hurlant au désespoir et à la trahison qu'Ilara tomba nez à nez avec une personne.

Ah.... Bah te voila !

Dit elle avec un petit rire, sans bien sur se soucier de son accoutrement.

© Lady sur Epicode


Gain d'xp: 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 146
Age : 24
Date d'inscription : 21/12/2015
Feat : Yato | Noragami
Age en RP : 22 ans - 01/06/2098

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Golden Pillars
Points habilité : 2434
avatar
Bras-droit
Jun Tetsuya
MessageSujet: Re: Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]   Ven 29 Jan - 11:06

ça va ?
Ft. Ilara Edelreich

Que faire lorsqu'une journée paraît emmerdante ? Faire un tour du quartier général pour savoir comment s'occuper n'était pas une mauvaise idée. Ce fut ainsi que Jun commença son petit tour, les mains enfouies à l'intérieur des poches de son jogging. Dès qu'il croisa quelqu'un pendant sa petite promenade de santé, il demandait comment ça allait et prenait des nouvelles de cette personne, faisant attention à tout ce qu'elle disait. Peut-être que grâce à ça, il aurait un moyen de s'occuper ! Après tout, se tourner les pouces ne faisait pas partie de ses passions. Cependant, le bras-droit de June abandonna au bout du dixième membre qu'il rencontra et qui lui dit rien de bien intéressant... C'était dommage, mais il n'allait pas leur en vouloir pour autant.

Ses pas finirent par le guider vers la cafétéria où il se contenta de s’asseoir en réfléchissant (parce qu'il ne va pas boire dans tous les RP, non plus). Mais il s'avérait compliqué de réfléchir lorsqu'on n'en avait pas l'habitude et quand la salle était loin d'être silencieuse. Seulement, il ne pouvait pas leur ordonner de se taire, cette pièce servait bien à ça. Du coup, le Tetsuya regarda ce qu'il y avait autour de lui et fit plus attention à un groupe de six membres violets qui semblaient pétiller de curiosité. La sienne finit par être piquée à vif et il se leva pour se diriger vers eux. Etant donné qu'il l'avait fait très discrètement, le groupe sursauta une fois qu'il le salua... Ce n'était pas son intention de leur faire peur, mais les réactions étaient toujours marrantes. Sans perdre plus de temps, l'Invidia leur demanda ce qu'ils faisaient.

« On regarde une carte de l'Archipel et on se demande ce qu'il y a sur Palioxis, ce lieu a l'air trop cool ! » S'exclama l'un d'entre eux.

Les yeux bleus du jeune homme se posèrent longuement sur cette carte, c'était comme s'il cherchait, en même temps, des informations sur cet endroit. Il était certain qu'il faisait parler de lui puisque qu'il intriguait tout le monde, mais est-ce qu'il avait entendu des rumeurs fiables ? Hum... Cette réponse allait être dure à trouver et il finit par abandonner lorsque le mal de tête commença à se présenter. Après avoir bien discuté avec ce groupe, il retourna dans sa chambre pour se détendre sur son lit. Or, ce n'était pas possible, il n'arrêtait pas de penser à ce qu'avaient dit les autres Ametyst et Palioxis l'intéressait de plus en plus.

« ça ne coûte rien d'y aller, même s'il paraît qu'on n'y revient pas. J'ai plutôt confiance et je pense que c'est juste un moyen de dissuader les personnes d'aller voler quelques trésors. Puis, je pourrai faire une meilleure carte du lieu et récolter des informations sans demander de l'aide aux Asfar, ça nous fera des économies. »

L'Ametyst souriait grandement, il n'y avait pas de doutes à avoir : il était très fier de son idée. Mais ce sourire s'agrandissait de plus en plus lorsqu'il imagina June le féliciter pour cet exploit, qui n'en était pas vraiment un en soi. D'un bond, il sortit de son lit et se dirigea vers un petit meuble. Il tira le tiroir pour en sortir un petit carnet d'adresse et le feuilleta jusqu'à trouver ce qu'il cherchait. Pendant plusieurs années, le jeune homme s'était servi des Asfar, mais aussi du bouche à oreille pour avoir des nouvelles des anciens esclaves comme lui et l'un d'entre eux était devenu chauffeur de bateau... C'est comme un chauffeur de taxi sauf qu'il conduit un bateau et ça, c'était très utile vu ce qu'il voulait. Prenant le carnet avec lui et un stylo, il partit pour le port le plus proche de Palioxis, son « ami » serait là-bas, probablement.

Ceci lui prit plusieurs heures, mais une fois arrivée à bon port, le ténébreux ne le regretta pas. A son plus grand soulagement, l'ancien esclave se trouvait là et semblait attendre un client. Jun ne l'avait pas oublié, car il avait une cicatrice en plein milieu de son visage. Quant à lui, on ne pouvait pas l'oublier grâce à ses yeux bleus étrangement clairs. Via de grands gestes, il tenta d'attirer l'attention du navigateur, qui se demanda ce qu'il lui voulait à le saluer comme ça, mais dès qu'il reconnut Jun, il l'invita à monter sur son navire.

« Yo, Pattsuan, ça faisait longtemps ! » Pattsuan était, évidemment, un surnom que tout le monde lui avait attribué par le passé puisque son prénom avait été jugé trop démodé pour être dit. « J'ai besoin de tes talents pour aller à Palioxis ! »

Cette demande étonna énormément le surnommé Pattsuan et s'apprêta à refuser lorsque Jun lui fit quelques explications. Bien sûr, pour qu'il accepte sans douter plus longtemps, il dut lui faire croire qu'il allait chercher un trésor et qu'il lui filerait la moitié de ce qu'il trouverait. Et les voilà partis pour l'île en vitesse.

Jun savait que le trajet serait lent et ennuyeux, mais il n'imaginait pas que ce serait à ce point-là. Pourtant, il discutait beaucoup avec l'ancien esclave, mais ça ne faisait pas passer le temps assez vite. De plus, les deux parlaient beaucoup et pourraient donner l'impression à n'importe qui d'être Catherine et Liliane... Oui, c'était possible ! Mais même les choses les plus ennuyantes connaissaient une fin et tant mieux ! L'île était enfin dans leur champ de vision, ce n'était plus qu'une histoire de quelques minutes.

Ses pieds touchèrent enfin le sable mouillé du bord de mer et sortirent rapidement de l'eau, il ne fallait pas flinguer les bottes non plus. Avant de partir pour l'exploration, les deux hommes se mirent d'accord pour se téléphoner une fois que tout serait terminé, ce sera plus simple pour rentrer de cette façon. Et après de brefs au revoir, le Tetsuya partit en vitesse en exploration. Son excitation faisait qu'il regardait partout en s'écriant pour rien et bien qu'il avait pénétré à l'intérieur d'une jungle, il se retrouva assez vite sur une plage et tomba nez à nez avec une blonde qui lui dit :

« Ah.... Bah te voila ! »

Un petit rire accompagnant ceci. Néanmoins, Jun était loin de vouloir rire... A vrai dire, il ne savait pas comment réagir. Est-ce qu'il connaissait cette personne ? En tout cas, elle semblait le connaître... Mais ce n'était pas possible, jamais il ne l'avait vue ! Ce qui était sûr, c'était qu'elle était presque nue et son regard n'avait pas pu s'empêcher de baisser légèrement pour regarder la poitrine de la demoiselle. La gêne s'empara rapidement de l'Ametyst qui força ses yeux bleus à fixer ceux de la dame et il répéta dans sa tête « Ne pas baisser, ne pas baisser ». Mais il ne voulait pas être impoli devant cette inconnue, peut-être qu'elle vivait ici et que c'était leur façon de s'habiller... Sauf qu'elle parlait la même langue que lui ! Donc ça pouvait être sûrement un coup de chaud qui l'avait forcée à presque tout retirer ! Quoique sa culotte avait l'air d'être mouillée, elle s'était peut-être baignée avant ? Ah ! Mais son regard a encore baissé ! Jun détourna son regard, gratta nerveusement sa joue et toussota pour faire comprendre à la blonde qu'elle devait peut-être penser à se rhabiller parce qu'ils n'étaient pas du même sexe !

« Je pense pas qu'on se connaisse, mais il faudrait peut-être vous rhabiller. » Dit-il d'un ton hésitant. Non pas parce qu'il n'était pas sûr de ce qu'il disait et qu'il voulait mater plus longtemps, mais il ne voulait pas paraître impoli devant cette potentielle habitante de cette île.
Code by AMIANTE


Hors RP:
 

Gain d'xp : 14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 72
Age : 116
Date d'inscription : 21/12/2015
Feat : Inezia de Pokemon
Age en RP : 24 ans - 20/12/2096

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: //
Points habilité : 1750
avatar
Informateur
Ilara Edelreich
MessageSujet: Re: Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]   Ven 29 Jan - 12:35



Oui et toi ?

"'Qu'y a t'il donc dans la HOTte du Père noël cet été ?"

Quelque chose clochait dans le comportement du Tarzan proclamé par Ilara. Non pas le fait qu'il ne ressemblait en rien au bel homme musclé prêt à tout pour la sauver, sans oublier les petits regards lubriques qu'il lui lançait sans le vouloir peut être. Quoi qu'il en soit, sa seule réplique fut assez pertinente car avec toute cette agitation, la jeune demoiselle avait complétement oublié sa nudité actuelle. Cela devait gêner l'individu placé en face, la bave coulant de sa bouche fit sourire la blonde et lui raviva la flamme du charisme. Qu'elle soit nue ou non, elle avait toujours ce petit effet avec la gente masculine de toute façon. Faudrait peut être essayer avec la gente féminine, après avoir trouvé bien sur le lieu et le moment adéquat pour se lancer dans ce genre d'opération.

Je veux bien, mais il va falloir que tu ôtes ton pied de mes affaires...

Dit elle avec un air de petite fille toute gênée, prenant même la peine de rougir pour être plus... convaincante. Son bras droit placé contre sa poitrine, l'Asfar avança doucement vers ses habits quand une pierre vint perturber sa marche lente et la fut commis l'accident qui aurait pu faire polémique. Un faux pas entraina sa chute sur le jeune damoiseau, faisant tomber les deux personnes sur le sol sableux. La blondinette continua de se blottir contre lui et se releva d'un coup, le regardant droit dans les yeux.

Je.... C'est embarrassant Oni-chan...

Cliché number ouane, check ! Manquerait plus qu'il lui sorte une phrase bateau et en route Simone, c'est moi qui conduit et toi tu klaxonnes ! Ahlala... Tu sais quand tu regardes trop d'animes de tout genre quand tu en arrives à mettre cette sorte de choses dans tes rps. Bien, revenons à nos moutons.
La demoiselle rhabillée, la situation hentaiesque terminée, il était maintenant temps de discuter. En apprendre un peu plus sur chacun, même si maintenant Ilara penserait à cette scène à chaque fois qu'elle entendrait le nom du brun. D'ailleurs, il serait peut être temps de savoir comment s’appelle la version miniature de Tarzan. Et surtout pourquoi était il habillé en jogging avec des bottes. Sans doute s'était il dit qu'il allait courir un petit peu, histoire de maintenir son corps en bonne santé. Chose approuvée par Ilara qui lui accorda un point de charisme. Qui fut vite retiré pour le choix vestimentaire. Quand ils reviendraient sur le continent, elle lui donnera un petit cours de mode. Pourquoi pas le faire maintenant ? Bonne idée tiens.
Chipant les bottes des mains du garçon, Ilara se mit à les observer minutieusement. Elles avaient du vécu déjà, mais semblaient de bonne qualités. Un petit coup de chiffon dessus et elles brilleraient comme un sou neuf ! Se servant d'un bout de la veste de l'intéressée, la blonde donna un coup vraiment vite fait sur les chaussures et les lui redonna. Maintenant que la parenthèse "Habille toi avec Ilara" était terminée, il fallait revenir aux sources.

Qu'est ce qui t’amènes là... euh.... c'est quoi ton nom ? A moins que tu désires t'appeler Georges parce que Tarzan ne te sied guère...

Sans doute faisait il partie d'un groupe de gens résidant içi, et à en voir par sa tenue, ça reflétait un manque cruel de savoir vivre. Qui irait mettre ensemble des bottes avec un jogging dans ce monde ? Bon, il pouvait aussi privilégier autre chose que son image vis à vis des gens. Encore fallait il démontrer tout cela. Ce qui n'était pas gagné vu la tronche qu'il tirait. Était il encore sous le choc de ce qu'il avait eu le privilège de voir ? Oui c'est vrai, Ilara possédait un corps tout simplement parfait, mais fallait pas exagérer. Personne n'est parfait, et la blonde avait bon nombre de défauts pour palier à sa beauté extrême. S'avancer jusqu'à ce que la distance entre les deux ne fasse plus qu'un mètre trente trois (distance de sécurité oblige), la jeune fille lui tendit la paume de sa main avec une gestuelle aristocrate.

Ilara. Membre des Asfar et jeune fille perdue sur cette île et cherchant à la quitter par tout les moyens.

Renseigner l'adversité sur son camp adoré faisait partie du plan. Hors de question de la jouer prudemment puisqu'ils étaient tout deux coincés sur cette île "dont jamais on ne revient" à en croire les rumeurs. De toute façon, les informateurs n'avaient pas d'ennemis à proprement parler. Autant le garçon avait un peu plus de pression vu que sa position dans la hiérarchie allait jouer dans la balance. Ben oui, Ilara allait profiter pleinement de cette rencontre pour élargir son nombre de contacts. Chacun travaillait avec différente méthode, et celle de l'Indic différait grandement de ses autres compagnons.

Avant que tu ne répondes, je tiens à apporter une petite précision.Je sais bien que mon groupe n'attire pas les convoitises vu notre façon de faire, mais je dois admettre que sans nous, et bien vous seriez dans une merde pas possible. - son air changea, passant de détendu à plus réfléchi - Peu importe d'où tu viens, ne me juges pas comme une personne mais plutôt comme une traitresse. Je peux tout à fait passer d'amie à ennemie en un claquement de doigt, mais sache que si je fais ça c'est simplement dans mon intérêt.

Voilà qu'elle s'étonnait elle même, avec tout ce baratin qu'elle déblatérait alors qu'elle ne savait rien de son interlocuteur. S'exposer comme cela pouvait être un signe de faiblesse mais au moins, il savait dans quoi il mettait les pieds. Finalement, cette excursion n'avait rien de banal. Une bonne idée de la part de la donzelle. Manquait plus que la réponse du brun pour faire monter la température, qui était déjà haute en soi.

© Lady sur Epicode



Spoiler:
 
Gain d'xp: 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 146
Age : 24
Date d'inscription : 21/12/2015
Feat : Yato | Noragami
Age en RP : 22 ans - 01/06/2098

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Golden Pillars
Points habilité : 2434
avatar
Bras-droit
Jun Tetsuya
MessageSujet: Re: Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]   Jeu 4 Fév - 15:22

Oui. Quoi de beau ?
Ft. Ilara Edelreich

Depuis que Jun était arrivé sur Palioxis, c'est-à-dire pas très longtemps, il trouva cette île normale et ne comprenait pas les rumeurs qui se disaient sur elle. Personne n'en revenait vivant ? Il s'était mis d'accord avec un vieil ami pour se prévenir dès qu'il en aurait fini avec elle et son téléphone avait du réseau ! De ce côté-là, il était grandement soulagé. Ensuite, il avait rapidement visité un début de jungle et aucun monstre ou animal étrange n'était venu à lui. Pourtant, il devait attirer l'attention, ce jeune homme était tellement discret... En toute ironie, bien sûr. Quant à la météo, elle semblait être bonne, un grand soleil chaleureux était présent pour le faire transpirer petit à petit. En même temps, c'est une très bonne idée de s'habiller de façon sombre dans des temps pareils, ça gardait la chaleur. Mais... Il était vrai que c'était mieux que la blonde nue qu'il vient de rencontrer.

A première vue, elle semblait folle ou complètement à l'Ouest. Pourquoi l'avait-elle pointé de son doigt comme si elle le connaissait depuis toujours ? Jun n'en savait rien et ne réagissait pas spécialement pour éviter d'être impoli. Après tout, cette personne pouvait vivre dans cette île et ça faisait partie de leur coutume locale. Cependant, une nouvelle question se présenta à lui : comment ça se faisait qu'elle pouvait parler sa langue et le comprendre aussi ? Il lui avait demandé de se rhabiller pour ne plus être gêné quand ses yeux baissent vers la poitrine de la demoiselle, même si ce n'était pas voulu. Ne s'attendant pas à ce que les vêtements de la blonde soient sous ses pieds, il se décala et les regarda par réflexe. Mais en relevant son regard vers la seconde personne, il put voir qu'elle n'allait pas tarder à tomber sur lui. Pas assez de temps pour esquiver, il dut la réceptionner comme il put pour éviter qu'ils soient blessés.

Les voilà dans une posture légèrement tendancieuse comme dirait Saga des gémeaux lorsqu'il se fait prendre par-derrière par Seiya dans le Saint Seiya abrégé. La différence étant que le Tetsuya se retrouvait sous l'inconnue presque nue, vise la rime un peu ! Heureusement que personne ne passait par-là, sinon elle pourrait croire qu'ils étaient à deux doigts d'exprimer leur amour d'une façon que tout le monde connait. Et comme pour arranger les choses, le hazukashi desu sauvage fit son apparition. Or, au lieu d'être plus gêné que ça, le jeune homme prit la demoiselle par les épaules et la repoussa fortement. Un mauvais souvenir était revenu à lui et il ne se rendait plus compte de ce qu'il faisait à ce moment. Ce fut une fois que la jeune femme fut rhabillée qu'il fit plus attention et s'excusa si jamais il y était allé fort.

Se retrouvant enfin sur ses deux pieds, le bras-droit de June tenta de retirer le sable qui se trouvait sur et dans ses vêtements. Lorsqu'il voulut passer à ses bottes, il remarqua qu'il ne les avait plus, c'est l'autre personne qui les avait entre ses mains... Mais pour qui elle se prenait ? Cette question gagna plus en colère dès qu'elle utilisa sa veste pour les essuyer... Il n'avait rien demandé ! Fronçant ses sourcils, l'Invidia dut se retenir pour ne pas l'attraper par ses joues pour la menacer. Que ce soit un homme ou une femme, il s'en fichait ! Tout le monde est égal pour lui. En plus de ça, elle se permit de lui poser des questions qui ne la regardaient pas. Comme s'il allait lui dire qui il était et la raison de sa venue à une personne sans manière.

« Pourquoi je devrais répondre à quelqu'un qui ne se présente pas d'abord, qui me tombe dessus au sens premier du terme et qui se sert de ma veste pour nettoyer mes bottes alors que je n'ai rien demandé ? »

Finir pieds nus ne l'aurait pas dérangé, il avait passé une bonne partie de son enfance sans chaussures, mais il n'aimait vraiment pas cette fille pour le moment. Il ne la connaissait pas totalement, c'est pour ça qu'il préférait ne pas se faire un jugement entier, peut-être qu'elle aurait des qualités plus sympathiques plus tard. Même s'il n'avait pas envie de faire plus connaissance avec elle au vu de ses manières très bourgeoises. Lorsqu'elle tendit sa main pour qu'il la serre, Jun eut une pensée... Il s'imaginait lui cracher dessus comme le ferait un lama, mais ce serait tellement dégueulasse de sa part qu'il préféra vite oublier cette idée. Il la serra pour ne pas la venter et fut surpris par le fait qu'elle en dise trop sur elle. Une membre des Asfar ? Lui qui voulait arriver avant eux pour ne pas payer des informations sur cette île, c'était raté. Soupirant légèrement, il ne put rien dire puisque la blonde semblait être bien lancée.

Son monologue toucha à sa fin, l'Ametyst l'avait écouté de A à Z... S'il pouvait en savoir plus sur elle sans avoir à payer, c'était une bonne chose. Or, si elle lui disait que ce n'était pas gratuit, il lui répondra que c'est elle qui a parlé « toute seule ». Par contre, il ne comprenait pas pourquoi il devait la voir comme une traitresse, une hypocrite égocentrique et il en passait. Ou sinon, pour faire bref, pourquoi en disait-elle autant sur elle alors qu'elle est une informatrice ? Pour lui, les informateurs ne devaient pas en dire sur eux, mais sur les autres ! Puis, en quoi il serait dans la merde sans les Asfar ? Enfin, il ne fallait pas trop réfléchir à ça, c'était un peu trop pour lui.

« Si je peux te donner un conseil Ilara : je pense que tu ne devrais pas en dire autant sur toi à des gens comme moi, ça pourrait se retourner contre toi. C'est peut-être mieux d'avoir un peu d'anonymat en ce monde. Imagine si tu fais quelque chose contre le gouvernement et que ce gouvernement te cherche. Les gens vont répondre « Ah ben c'est une Asfar qui peut être une traîtresse et qui s'appelle Ilara ». En plus, tu pourrais même dire où est ton quartier général sans le vouloir. »

Le tutoiement venait d'être utilisé sans qu'il ne s'en rende compte. C'était peut-être une façon, inconsciente, de prouver à Ilara que ceci était un conseil et pas un reproche. Toutefois, elle était grande et mature, elle savait sûrement ce qu'elle faisait et c'était peut-être voulu ? Jun l'ignorait et ne réfléchissait pas plus longtemps à cette interrogation.

« Pour répondre à ta question d'avant, tu peux m'appeler Jun, pas Georges. La raison de ma venue ? Je suis à la recherche d'un trésor ! » Voilà que parler de ceci l'excitait comme un gamin. « Il y a des rumeurs qui disent qu'on ne sort pas de cette île une fois entré, mais j'ai rien remarqué d'anormal. Du coup, je me dis que c'est un moyen de dire « Ne venez pas, j'ai caché ma grosse fortune sur cette île » ! »

Ce n'était pas une bonne idée d'avoir dit ça à une Asfar et lorsqu'il le comprit, il resta bloqué pendant plusieurs minutes, les bras en l'air et la bouche ouverte. Un rire nerveux finit par se faire entendre et il tenta de reprendre son sérieux, il n'avait pas envie de partager la part en trois s'il trouvait vraiment quelque chose. Reprenant une posture plus sérieuse, le violet regarda autour de lui pour savoir par où commencer ses recherches. Personne ne connaissait cette île et la jungle pouvait être un labyrinthe, comme la Creepy Forest. Pour preuve, il s'était retrouvé assez facilement dans une autre plage alors qu'il souhaitait s'enfoncer plus profondément dans la jungle... Comment faire ?

« Bon, je vais commencer mes recherches sur le trésor... Si jamais t'es encore là à mon retour, je pourrai te filer un coup de main pour sortir de cette île. Ce serait dommage que tes ongles soient noirs à cause du sable, par exemple. »

Petit à petit, il s'avança vers une entrée de la jungle et s'y arrêta devant. Dans sa tête, le Tetsuya se demandait ce qui lui arrivait... Bordel ! Ce n'était pas parce que cette fille ressemblait un peu à June qu'il allait lui servir de garde du corps ! Peut-être qu'inconsciemment, il avait une petite préférence pour les blondes aux yeux bleus sans une poitrine qui prend toute la place dans un lit. Il se tourna vers elle, en grimaçant légèrement.

« Euh... Je ne veux pas que tu prennes ça pour de la pitié ou que tu croies que j'ai peur mais... Je ne peux vraiment pas te laisser seule ici, je serai plus rassuré si tu restes avec moi, on ne sait jamais. »

Le jeune homme savait que la personne qui risquait le plus de se retrouver dans des ennuis était Ilara et pas lui. C'était un Invidia, il pouvait se défendre de mille et une manières.  
Code by AMIANTE


Gain d'xp : 16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 72
Age : 116
Date d'inscription : 21/12/2015
Feat : Inezia de Pokemon
Age en RP : 24 ans - 20/12/2096

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: //
Points habilité : 1750
avatar
Informateur
Ilara Edelreich
MessageSujet: Re: Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]   Jeu 4 Fév - 17:52



Bah rien de spécial et toi ?

"'Like a star sur le tapis rouge tavu !"

Jun... Drôle de nom. Bon ok, Ilara n'est pas un nom banal, mais quand même ! Manquait plus qu'il lui avoue son amour pour le cirque et qu'il ne lui sorte un numéro d'équilibriste sur un caillou pointu pour que tout cela fasse hausser un sourcil à la blonde. Rien de tout cela hélas, juste un petit avertissement concernant les révélations d'Ilara juste avant. Un conseil. Il appelait cela un conseil. Mais...Mais... Pour qui se prend il ? Alors comme ça, monsieur Jun arrive frais comme un gardon, reluque les gonzesses et leur donne un "conseil" sur comment faire son boulot d'informateur ! S'il est si malin, autant qu'il vienne chez eux, peut être qu'il aurait plus de chance de monter en grade après tout. Pff... Voilà pourquoi Ilara détestait converser avec d'autres gens. Toujours sur d'eux et de la manière de faire. "Si j'avais été à ta place, j'aurais fait ça plutôt." Combien de fois elle avait entendu cette phrase dans son enfance... Un bon nombre de fois. Et pourtant, la jeune demoiselle avait réussi là où d'autres bien plus intelligents qu'elle avaient échoués. La chose qui avait fait la différence, c'était sa façon de faire. Certes, un membre lambda de son groupe n'aurait pas tout déballé comme ça et se serait contenté de dire juste son nom et trouvé un faux prétexte de sa venue sur Palioxis. Mais pas Ilara.
Haussant les épaules en soupirant, elle se mit ensuite à sourire. Beaucoup l'avaient critiqués sur ses manières et ses initiatives, ce Jun se permettait simplement d'émettre son avis, rien de mal en soi. Derrière sa manifestation d'amusement, Ilara se sentait un brin offensé par cette remarque. Pourquoi, après tant d'années à supporter les critiques, pourquoi maintenant ?

Je te remercie de ton point de vue. Vu que tu te permets un conseil, laisse moi t'en donner un également, Jun. - se rapproche lentement - Sois plus direct dans tes propos.

Elle aurait pu le couper un nombre incalculable de fois durant l'énonciation de son conseil tellement ce fut long. Même piquer un somme, quitte à l'offenser avec un petit "blablabla" des familles. Lui faire reprendre aussi depuis le début parce qu'elle n'écoutait pas, que son esprit s'était envolé durant le monologue. Mais Ilara avait préféré le laisser continuer de faire, buvant chacune de ses paroles comme une assoiffée. Après tout, elle avait été bien bavarde pour faire son speech, alors pourquoi ne pas remettre les pendules à zéro ?
Dans la suggestion du gentil garçon voulant bien faire, la blonde releva plusieurs informations intéressantes. La première qui attira son attention fut lorsque Jun déclara "qu'elle devait ne pas en dire autant sur elle à des gens comme lui", indiquant clairement sa position dans tout ces nombreux groupes qui se veulent Anti Gouvernement. Faisait il partie de ces rebelles extrêmement violents dans leurs actes ? Non, sa manière de bavasser l'excluait clairement de tout cela. Si cela avait été le cas, il aurait été plus direct, rompant directement l'approche  de la dame. Jun se révélait plus comme quelqu'un qui se préoccupait des autres, comme l'attestait clairement la deuxième information à son sujet. "Ah ben c'est une Asfar qui peut être une traitresse et qui s'appelle Ilara." De la compassion pour autrui, cela faisait longtemps que l'Edelreich n'en avait pas vu. Un regain de foi dans l'humanité, il n'y avait pas que des vendus en fin de compte. "En plus, tu pourrais même dire où es ton quartier général sans le vouloir." Ce fut là la dernière information relevée dans les propos du damoiseau, montrant une certaine prudence couplée à une once de méfiance.
Outre le fait d'avoir été gêné par l'Hazukashi desu lorsqu'ils furent tout deux l'un sur l'autre jonchés sur le sol, cette personne se révélait peu à peu à l'Asfar. Tout cela sans qu'il eut besoin d'en dévoiler par lui même.

Ca en devient presque trop facile. murmura t-elle.

Tout son raisonnement pouvait être faux, Ilara n'excluait en rien cette possibilité. Mais la probabilité s’annonçait moindre. Revenons en à l'histoire principale voulez vous. Il était question de la présence d'un trésor sur cette île. Qui dit trésor dit argent. Qui dit argent dit pouvoir. Qui dit pouvoir dit.... Non, on va en rester là pour les comparaisons. Jun se proposa pour escorter la p'tite dame, histoire de ne pas la laisser toute seule sur l'île. Proposition acceptée par Ilara, qui se hâta de rejoindre son garde du corps. Refuser une telle offre serait pure folie après tout.

Et qu'est ce que tu sais de plus sur ce trésor ?

Histoire la faire baver davantage qu'en ce moment, la pauvre veste du garçon allait bientôt se retrouver en bavoir tellement il était imbibé de salive... Si jamais il n'avait aucune information supplémentaire, il allait encore falloir qu'elle fasse son travail d'informatrice. Encore. Comme quoi la vie est une multitude d'événements se répétant en continu.

Oups, désolé pour ta veste...Je te rembourserais plus tard en nature. Sans mauvais jeu de mots bien sûr. Hihi - fit elle en formant un cœur avec ses mains.

Au fond d'elle, Ilara souhaitait rester encore quelques temps avec Jun. Juste pour savoir si son jugement sur lui s'avérait juste ou non. Et dieu sait qu'Ilara était bornée quand elle était persuadé d'une chose. Revoilà donc nos deux spécimens sur la route des mystérieuses cités d'or. Allaient ils voir cet enfant capable d'appeler le Soleil en personne, ce cher Esteban ? Jun et Ilara allaient ils retrouver leurs parents disparus ? La trame du scénario allait elle encore changer de chemin ? Toutes ces questions allaient avoir leur propre réponse très prochainement. Genre tout de suite. OUI TOUT DE SUITE OK ?

© Lady sur Epicode


Gain d'xp: 9
Tu as up, ça te fait 4 points à placer sur ta FT !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 146
Age : 24
Date d'inscription : 21/12/2015
Feat : Yato | Noragami
Age en RP : 22 ans - 01/06/2098

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Golden Pillars
Points habilité : 2434
avatar
Bras-droit
Jun Tetsuya
MessageSujet: Re: Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]   Lun 15 Fév - 15:56

Je te réponds et c'est vraiment nul comme réponse
Ft. Ilara Edelreich

Voilà que Jun se permettait de jouer les prétentieux en donnant un conseil à la jeune Asfar. Ce conseil était long et insinuait pas mal de choses sur lui sans qu'il ne s'en rende compte, mais faire des gaffes était aussi simple que lire un manga, pour lui. A la fin de cette longue parole, la blonde lui répondit qu'il devait être plus direct dans ses propos... Qu'est-ce qu'elle voulait dire par-là ? Comme le jeune homme n'y comprit rien, il pencha légèrement sa tête sur le côté pour essayer de trouver la réponse à cette question, mais c'était une mission impossible. Si elle disait ça dans le sens où il devait tout révéler sur lui en vitesse parce que c'est une Asfar, elle pouvait toujours se brosser, la Martine !

En étant encore dans son mode : « je révèle des choses tranquillement à une jaune », Jun lui parla d'un potentiel trésor qui pouvait se trouver sur cette île. Il fallait dire que ces rumeurs n'étaient pas normales et même si ça ne faisait pas longtemps qu'il se trouvait sur cette île, il ne voyait pas en quoi elles se confirmaient. Donc, dans sa tête, c'était sûrement quelqu'un qui a fait tourner ce mensonge pour que les potentiels chercheurs de trésors ne le touchent pas. Peut-être que ceci était une conclusion hâtive, mais peu importe le danger, le Tetsuya saurait y faire face, il a un peu cette habitude. Néanmoins, ce fut en pensant à ce danger qu'il regarda Ilara et qu'il se dit qu'il ne pouvait pas la laisser ici sans protection. Ça ne l'enchantait pas des masses de servir de garde du corps de cette fille, qui lui faisait penser aux filles de bourgeois de son passé, mais il ne pouvait pas faire autrement. Si jamais quelque chose lui arrivait pendant son absence, alors qu'il lui avait promis de la sortir de là à la fin de son exploration, il culpabiliserait. De plus, elle était tellement fine et sans défense... Il devait jouer le preux chevalier pour une fois ! Et si c'était une Invidia comme lui, ce n'est pas grave, c'est le geste qui compte !

L'Asfar n'était pas contre cette proposition, ce qui rassura un peu plus l'Ametyst. Par contre, il n'aimait pas lorsqu'elle reprit son rôle pour lui demander ce qu'il savait sur ce trésor... Les Asfar avaient des soucis avec la banque pour qu'ils soient assoiffés comme ça ? Enfin, ce n'était pas son problème, tant que tout va bien chez son groupe, il se fichait un peu du reste. Surtout que pour lui, certains informateurs de ce groupe exagèrent sur les prix et tout ça, c'était pour quelques paroles pas forcément vérifiées... Parce que oui, dans ce groupe, il y avait des honnêtes comme des malhonnêtes et Jun cherchait à trouver la place d'Ilara dans tout ceci. Si elle était honnête, peut-être qu'il ferait souvent appel à ses services, mais pour l'instant, c'était loin d'être le cas. Il ne fallait pas oublier qu'elle avait avoué qu'elle n'était pas fidèle ; heureusement qu'elle n'a pas de mari.

« Rien du tout ! » Finit-il par répondre à la question de la blonde tout en étant fier de lui. Un sourire idiot étirait ses lèvres tandis qu'il ne faisait pas attention au fait qu'elle lui bavait petit à petit sur la veste. « Je sais pas s'il y en a vraiment un, mais je trouve ça bizarre que les rumeurs, qui se disent sur cette île, soient pas vraies. Du coup, il doit y avoir quelque chose de grande valeur, c'est pas possible ! »

En baissant enfin son regard, il remarqua que sa veste avait servi de bavoir pour bébé et entendit les excuses de la jeune femme. Bizarrement, il n'en voulait pas, il aimait bien cette veste et maintenant, il était obligé de la retirer pour l'attacher autour de sa taille. Malheureusement pour cette Asfar, Jun n'était pas torse-nu et il ne le serait jamais devant quelqu'un, il portait un simple t-shirt noir sans un motif pour le rendre un peu plus original. Fronçant ses sourcils, il la regarda froidement un court instant avant de se mettre à soupirer pour sourire légèrement. Il ne fallait pas en vouloir longtemps à une dame qui réagit comme un homme lisant un hentai !

« Bah... ça partira une fois qu'elle sera lavée, c'est pas grave ! Mais si tu tiens tant que ça à payer les dégâts, tu pourrais me dire tout ce que tu sais sur cette île. Ce sera un simple échange : ma veste et ma protection contre toutes tes informations, qu'est-ce que t'en penses ? C'est honnête, n'est-ce pas ? »

Pour une fois qu'il pouvait être malin, il ne fallait pas lui en vouloir. Toutefois, si elle n'avait rien, ce serait dommage pour lui, mais ce n'était pas pour autant qu'il allait arrêter de jouer le garde du corps ou lui demander de lui acheter cette même veste. Ça ne lui demandait pas grand-chose de faire ça, de toute façon. En y repensant, ce serait comme un test pour savoir si cette personne faisait partie des Asfar honnêtes ou des Asfar prêts à tout pour avoir de l'argent, chose que n'aimait pas du tout le bras-droit de June.

« Enfin, on pourra parler de tout ça pendant la marche, ce sera mieux ! »

En vérité, il n'appréciait pas plomber la petite ambiance « je fais connaissance avec autrui ». Sans plus attendre, il alla dans la jungle et se contenta d'avancer tout droit. S'il ne tournait pas, il ne serait pas dans une autre plage et il finirait par atteindre le centre de Palioxis, il y aurait plus de chance de trouver un village par-là que vers les plages. Ainsi, ils pourraient en savoir plus sur l'île, ses trésors, mais aussi sur le pourquoi personne n'en revient ? Peut-être qu'il y avait une tribu de cannibales ?!
Code by AMIANTE


Gain d'xp : 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 72
Age : 116
Date d'inscription : 21/12/2015
Feat : Inezia de Pokemon
Age en RP : 24 ans - 20/12/2096

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: //
Points habilité : 1750
avatar
Informateur
Ilara Edelreich
MessageSujet: Re: Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]   Lun 15 Fév - 17:06



Ma réponse est aussi nulle que la tienne LOL

"'C'est pas l'homme qui prend la mer , c'est la mer qui prend l'homme"

Visiblement, le conseil d'Ilara avait fait griller plusieurs neurones au petit brun. La tête qu'il faisait ressemblait trait pour trait à celle d'un chiot qui ne comprend pas les faits et gestes de son maître et qu'il incline la tête sur le côté, ce qui fait que c'est une tête trop kawaii auquel aucun humain normalement constitué ne résiste. Pour en revenir à la situation, Ilara émit un petit grognement suite à la réponse négative de son garde du corps sur le prétendu trésor se trouvant sur ce bout de terre éloigné de toute civilisation. Il ne savait rien lui non plus, donc ce n'était pas une personne sur qui l'Asfar pouvait compter. Sans doute une feinte afin de garder tout pour lui. Pourquoi diable les Asfar étaient ils si redoutés dans ce milieu ? Bon il était vrai que la plupart d'entre eux n'avaient pour leitmotiv l'argent l'argent et encore l'argent. D'ailleurs Ilara avait tendance à se faire passer pour une garce avide d'oseille, ce qui ne la dérangeait pas du tout bien que ce n'était qu'une des quelques facettes de sa personnalité. Combien de fois avait elle été trompée par autrui quand tout allait bien, et le dérapage du Gouvernement n'avait pas aidé non plus, ouvrant la voie de l'avidité et de l'égoïsme à l'humanité toute entière. Elle ne faisait rien de mal en ce moment, puisqu'elle jouait juste son rôle qui lui allait si bien.

Toutefois, quelque chose retint on attention dans le discours du damoiseau sur le trésor et l'île. Les rumeurs. Serait ce un coup des hauts placés que de laisser entendre à la présence d'un trésor inestimable sur Palioxis ? Dans quel but, mis à part de faire connaître cette petite île, les rumeurs avaient elle été mises en place ? La caboche de la blonde commençait à fondre comme neige au soleil, et l'intervention de Jun la ramena à la réalité. La veste et une garantie de protection contre des informations. D'un petit rictus amusé, la blonde le toisa du regard. Décidément, il y avait encore ce genre de personnes dans ce monde. Ces personnes naïves et polies mais sincères au fond. Hélas pour elle, Jun n'était pas torse nu comme dans ces animes de romance bidons, et justement la blonde ne pouvait pas juger le physique de l'individu grâce à son bidon. Voir s'il n'avait pas des poignets d'amour ou autre tas de graisse indésirables donnant un certain charmes pour certaines. Un simple t shirt couvert de noir, un survêtement. Il n'avait donc pas prit le temps de s'habiller correctement, peut être voulait il finir cette recherche au plus vite. Ou on lui avait attribué la mission au dernier moment, genre comme à l'armée.

Faudrait vraiment que tu t'habilles mieux. Et j'accepte ton deal.

Dit elle en le suivant parmi les branchages assez envahissant qui s'offraient désormais à eux. La végétation était tellement dense que ça pouvait faire une sorte de test pour deux équipes de personnes, sorte d'épreuve de survie à élimination. Le tout présenté par un mec qui s’appellerait Denis. Ouais, Denis ça allait bien mieux que Kévin ou Pierre. N'empêche s'il y avait un Pierre dans l'une des équipes, il prendrait bien cher. Un gloussement suite à cette dernière pensée s'échappa de l'Edelreich, qui sentit une perle d'eau heurter le sol juste devant elle. Comme le dit l'adage, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Et en effet, ce fut un début d'averse qui commença à déferler à travers la jungle. Le sol devint rapidement boueux et la blonde manqua par deux fois de se vautrer, rattrapé au dernier moment par son garde du corps quotidien. La situation devenait de plus en plus hazukashi desu, ce qui faisait rire la jeune fille. Dans les deux fois où Jun l'avait rattrapé, il la remettait sur le bon chemin et s'empressait de reprendre sa marche le plus calmement possible. Finalement, il avait peut être bien fait de venir sappé (comme jamais) de cette façon. La pluie continuait de battre les feuilles des arbres et laissa le doute s'installer. Soit il fallait trouver un endroit pour s'abriter, soit ils continuaient leur route. Dans les deux cas, ils seraient trempés donc autant poursuivre.

T'as pas des connaissance en randonnée, pour savoir si on est encore loin ou pas d'une quelconque civilisation ?

Abritée sous la veste du brun, Ilara avait posé cette question afin de faire un peu la conversation. Parce que même s'il l'avait sauvée deux fois de la noyade, Jun ne s'avérait pas être ouvert au dialogue. Sans doute trop focalisé sur sa destination, ce à quoi la blonde pouvait comprendre. Il y avait un godamm fuckin trésor à la fin de ce chemin torturé et boueux quoi ! C'était l'avis du petit bonhomme à côté de la blonde en tout cas.

KYAAAAAAAAAAAAAAAA !

Tel Tarzan, son hurlement fit fuir une nuée d'oiseaux de leur nid. Ilara se retrouva accroché à son protecteur, dans une position assez particulière. Pour ceux qui n'ont pas comprit, en gros elle est en mode "portes moi Jun samaaa" quoi. Pointant du doigt la petite créature, la blonde ordonna à Jun de mettre fin à ses jours sur le champ.  La créature la regarda droit dans les yeux et pencha la tête sur le côté.

GNA ?

A y regarder de plus près, c'était une sorte de nounours assez petit vêtu de loques déchirées. Une nouvelle espèce, ou bien une malédiction ? Quoi qu'il en soit, le nounours en question les invita d'un geste de patte à le suivre avant de s'enfourner encore plus loin dans la végétation. Ilara regarda l'autre humain dans les yeux avant de lui poser la question fatidique et tant attendue.

On fait quoi ?


© Lady sur Epicode


Gain d'xp: 8


Dernière édition par Ilara Edelreich le Ven 26 Fév - 16:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 146
Age : 24
Date d'inscription : 21/12/2015
Feat : Yato | Noragami
Age en RP : 22 ans - 01/06/2098

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Golden Pillars
Points habilité : 2434
avatar
Bras-droit
Jun Tetsuya
MessageSujet: Re: Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]   Ven 26 Fév - 14:31

T'as grave insinué que ma réponse est nulle =(
Ft. Ilara Edelreich

Jun venait d'avouer fièrement à l'Asfar qu'il ne savait rien sur le trésor qu'il pouvait s'imaginer. L'argent n'était pas sa priorité dans ce monde, mais il se devait de le trouver pour payer son ancien camarade qui l'avait emmené ici et il aurait sûrement donner le reste à l'Asfar pour lui faire plaisir. Les révolutionnaires n'avaient pas besoin d'or et de diamant pour être heureux dans ce monde, la tête de Gyokuen entre leur main serait juste le plus grand des bijoux. Pour revenir à ce qui se passait maintenant, Ilara avait bien bavé sur la veste du jeune homme depuis qu'il avait parlé de ce potentiel trésor et il fut obligé de la retirer pour se retrouver en t-shirt. De base, ça ne l'aurait pas dérangé de se retrouver en t-shirt, mais comme il y avait une personne à ses côtés, c'était plus compliqué... Il y aurait de fortes chances à ce qu'elle voit ses cicatrices qu'il n'avait jamais montrées.

Le Tetsuya prouvait qu'il était parfois malin en faisant un marché avec la jeune femme. Sa protection et sa veste contre toutes les informations qu'elle possède sur cette île. Apparemment, elle ne semblait rien savoir sur cette île puisqu'elle changea de sujet pour lui demander de s'habiller mieux. A cela, Jun la regarda d'un air blasé... C'était bien une fille sophistiquée, toujours à la pointe de la mode et le genre de demoiselle qui prend les autres de haut dès qu'elle a un vêtement fait par le plus grand des couturiers.

« Tu sais, je suis un homme et je me fiche de comment je suis habillé. »

Ce fut juste après cette phrase que les deux commencèrent leur randonnée silencieusement. Peut-être était-ce une technique pour éviter d'attirer les potentiels monstres de cette île ? Ou était-ce juste parce qu'ils n'avaient plus rien à se dire ? Dans tous les cas, l'Ametyst était très concentré sur les chemins qu'il choisissait. C'était mieux pour éviter de prendre toujours la même route pour tourner en rond, perdre son calme et se perdre encore plus. Bien sûr, comme il s'était auto-proclamé garde du corps de la blondine, il était obligé de l'aider lorsqu'elle faillit tomber à plusieurs reprises. En même temps, la pluie tombait rapidement et rendait le sol boueux. Tout comme la demoiselle, l'Invidia avait du mal à se déplacer, mais il n'était pas aussi maladroit qu'elle.

« Non, j'en ai aucune ! » Répondit-il en souriant une nouvelle fois.

Eh oui, ne rien savoir sur la randonnée ou même en général amusait le Tetsuya, surtout lorsqu'il voyait la réaction des autres. Soit ils étaient effrayés et pensaient qu'ils allaient mourir au bout d'un moment, soit ils étaient blasés de se retrouver en compagnie d'un crétin comme lui, soit ils lui apprenaient la vie et là, c'était moins drôle pour lui.

« Et ce ne sont pas des petites gouttes d'eau qui vont nous tuer, ça fait du bien même ! En arrivant sur cette île, je te rappelle que je t'ai vu nue parce que tu crevais de chaud. Au moins, avec ce temps, je peux être rassuré : je ne te verrai plus nue. »

Un rire accompagnait la fin de sa phrase, il ne fallait pas qu'elle le prenne mal, c'était pour plaisanter. Le silence se réinstallant très vite, Jun finit par sursauter dès qu'il entendit sa voisine hurler. Dès que ses esprits furent récupérés, il regarda Ilara et se demanda ce qu'elle avait encore... Puis, dans sa tête, il tenta de se souvenir de la raison qui l'avait poussé à lui servir de garde du corps. Ah oui... C'était une fille seule et il n'avait pas osé la laisser seule sur la plage. L'Asfar s'était accrochée fermement à son bras tandis qu'avec son autre main, elle pointa une étrange créature. La fixant comme pour savoir quel animal c'était, l'ancien esclave finit par trouver la bête toute mignonne et décida de la laisser tranquille. Cependant, elle leur fit signe de la suivre et Ilara demanda ce qu'ils devaient faire.

« Je pense qu'on devrait la suivre, elle va nous emmener à son village et tu pourras être au chaud. » Voilà qu'il la regarda d'une manière blasée et bougea un peu son bras pour lui faire comprendre qu'elle pouvait le lâcher, la créature n'était pas dangereuse. « Tu sais, tu peux me lâcher maintenant. »

Sans attendre plus longtemps, le jeune homme suivit la créature en compagnie de sa récente partenaire d'exploration. Quelques minutes plus tard, ils furent dans un petit village où des espèces de tipis servaient de maisons. La petite bestiole, qui leur avait servie de guide, leur fit signe d'attendre pour qu'elle puisse prévenir ses compagnons. Pendant ce temps, Jun « réfléchissait » à ce qui se passerait par la suite. Peut-être que la créature allait directement leur donner le trésor pour qu'ils sortent de cette île ? Non ! Ils allaient perdre la mémoire à cause d'une machine bizarre ?! Quoique, c'était impossible vu la simplicité de leur maison... Qu'est-ce que ça pourrait être ? Le Tetsuya regarda Ilara d'une façon qui montrait bien qu'il voulait avoir son avis sur cette question... C'était une Asfar donc elle n'aurait pas de mal à trouver la réponse, normalement.

Une fois que tous les villageois semblaient être autour d'eux, leur guide sortit de cet attroupement et fit signe à tout le monde de se calmer. Il était vrai que leurs chuchotements commençaient à faire mal à la tête, surtout que le rebelle ne pouvait pas savoir ce qu'ils disaient.

« Euh... En vérité, on aimerait que vous nous rendiez service avant que ce soit trop tard pour vous aussi... »

La première chose qui étonna Jun n'était pas la « menace » de la petite bête, mais le fait qu'elle savait parler comme eux ! Des étoiles avaient pris la place des yeux du jeune homme qui se mit à pointer joyeusement la bestiole qui avait pris la parole.

« Oh mais c'est trop cool ! Tu sais parler comme nous !
- C'est normal... C'est parce que je suis un...
- Eh mais t'as vu ça Ilara ?! Pour une certaine personne, il doit valoir une fortune !
- Tu pourrais écouter les gens quand ils te parlent... »


Evidemment, à chaque fois qu'une petite créature tenta de parler, l'Ametyst disait des choses totalement hors sujet à cause de cette joie d'avoir fait une bonne trouvaille. Avec un peu de chance, il pourrait en ramener une jusqu'au quartier général des violets, ça ferait un bon soldat et June le trouverait certainement mignon aussi !
Code by AMIANTE


Gain d'xp : 11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 72
Age : 116
Date d'inscription : 21/12/2015
Feat : Inezia de Pokemon
Age en RP : 24 ans - 20/12/2096

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: //
Points habilité : 1750
avatar
Informateur
Ilara Edelreich
MessageSujet: Re: Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]   Dim 28 Fév - 20:15



ALLO MAMAN BOBO

"'C'est pas l'homme qui prend la mer , c'est la mer qui prend l'homme"

Un moins que rien. De tout les débiles qu'il y avait sur terre, il avait fallu qu'Ilara tombe sur un garçon qui avait l'air de s'en carrer royal de ce qu'il pouvait arriver à la blonde. Et pour renforcer son avis sur lui, l'apparition du petit nounours ne lui avait même pas fait hausser un sourcil. A croire qu'il voyait ça tout les jours chez lui. Le plus étonnant dans l'histoire, c'est que le brun décida de suivre la créature pour qu'elle les emmène dans son village et tout le tralala. Mais... Mais... Il es sérieux ? Cette question sans réponse résonna dans la caboche de la blonde et fut illustrée par une gifle en plein sur la joue droite de l'intéressé.

Allo, Jun ? Tu me reçois ? ajouta t-elle en se mouvant dans tout les sens pour se faire comprendre - T'es au courant que c'est une créature sauvage, et qu'il pourrait nous emmener dans un piège ? Tu sais qu'on peut vite terminer en brochettes ?

Reprenant conscience du fait que son débordement d'émotion pourrait lui coûter le retrait de son garde du corps, Ilara prit la peine de s'excuser tout en se méfiant du petit monstre qui venait de disparaître dans les fourrés. A y réfléchir de manière plus intensive, suivre le nounours était la solution la plus sûre. Quitte à finir perdue dans la nature, autant aller voir la bande des joyeux oursons pour se fendre la poire avec eux autour d'un feu de camp et diverses blagues enfantines. Ouais, on allait faire ça comme ça.
La ballade se déroula sans encombres, la blonde scrutant chaque mouvement de leur guide tout en se serrant à son garde du corps, de peur qu'une autre inommable créature apparaisse entre temps. Plus ils avançaient, plus la demoiselle prenait chaque passage en informations. Le fait de peut être devoir revenir si la situation se met à mal aller, laissant les deux humains comme des personnes indésirables aux yeux des bêtes non humanoïdes. Faire son boulot d'informatrice revenait toujours à elle, à chaque instant. Elle avait tenté de refouler toutes ses mauvaises habitudes au début, mais devant l'incapacité physique de lutter contre tout ce mental, Ilara avait préféré laisser tel quel, quitte à se faire injurier et détester par les autres. Il n'y avait pa mort d'homme, donc autant poursuivre son petit bonhomme de chemin tranquille.

La destination atteinte s'avéra fort ressemblant aux apprioris qu'avait la blonde vis à vis de la population locale. Et c'est qu'une fois entourée par la meute que les deux humains apprirent les vraies intentions des locaux. Lorsque le présumé chef ouvrit la bouche pour parler, Ilara fut très surprise de voir qu'il parlait leur langue et s'empressa de se retourner immédiatement vers Jun en affichant un air étonné accompagné d'un grand sourire.

J'vais enfin pouvoir parler à quelqu'un d'autre.

Petite pique lancée à destination du cher garçon qui l'accompagnait. Il était bien gentil, mais niveau conversation c'était pas trop ça. Après, les nounours pouvaient tout aussi bien ne pas être des moulins à paroles, mais ils avaient des informations importantes dont Ilara voulait savoir. Et le chef leur expliqua leurs situations, allant même jusqu'à faire éclater de rire l'Edelreich sur la dernière réplique. Pure fabulation, folie, il était clair que ces oursons avaient le sens de l'humour. Aller jusqu'à se faire passer pour des humains, et cette histoire de malédiction qui n'avait ni queue ni tête. Ne laissant pas le chef terminer son discours, Ilara le coupa en plein milieu de son récit et attrapa le bras de son garde du corps.

Bon c'était bien amusant, merci pour votre hospitalité en tout cas. Je vous dit bonne continuation, et nous on va y aller.

Se mettant dos aux ours bien rigolos, Ilara entama sa marche pour le trajet retour. Il fallait se dépêcher car sa mémoire visuelle s'estompait petit à petit, et elle n'avait aucune envie de passer la nuit sur cette île bizarre. Un flocon tomba à ses pieds puis un autre non loin de sa main, jusque là posée sur une branche. Levant la tête au ciel pour voir le temps changer, elle repensa à ce qu'il fut dit plus récemment. Et si c'était vrai toute cette histoire ? Ca pourrait l'être en effet, mais il fallait d'abord aller demander conseil à d'autres membres des Asfar, bien plus expérimentés et plus âgés. Ce vieux monsieur qui trainait un peu partout dans Quintus devait sûrement savoir pas mal de choses sur ce qui s'appelle maintenant Palioxis. L'histoire de Geryos ne commençait pas à la prise de pouvoir de la Gyokuen, bien que les livres scolaires mettent le contraire. L'Edelreich savait ce qui lui restait à faire une fois rentrée. Encore fallait il s'assurer de récupérer les informations que Jun possédait, peut être pouvait il éclairer sa lanterne sur certains points.

Que penses tu de l'histoire de tout à l'heure ? Si tu as un avis sur la question bien entendu...


© Lady sur Epicode


Spoiler:
 
Gain d'xp: 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 146
Age : 24
Date d'inscription : 21/12/2015
Feat : Yato | Noragami
Age en RP : 22 ans - 01/06/2098

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: Golden Pillars
Points habilité : 2434
avatar
Bras-droit
Jun Tetsuya
MessageSujet: Re: Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]   Dim 6 Mar - 16:08

Oui, je souffre TwT
Ft. Ilara Edelreich

Comment cette fille ne pouvait-elle pas faire confiance à un animal qui connait mieux l'île qu'elle ? Bon, peut-être que sur le coup, Jun était plus naïf et confiant qu'elle, mais le problème n'était pas là. Plus il restait aux côtés de cette blonde et plus elle renforçait son avis sur elle, c'était forcément une fille de bourges ! Voilà qu'elle bougeait dans tous les sens pour attirer son attention... D'habitude, c'était lui qui le faisait et maintenant, il pouvait comprendre beaucoup de personnes, particulièrement celles qui disaient qu'il était lourd. Néanmoins, le Tetsuya n'était pas quelqu'un de méchant, il se contenta de poser ses mains sur les épaules de la jeune femme.

« Détends-toi un peu ! C'est pas la petite bête qui va manger la grosse. Puis, si tu es une informatrice, je pense que tu devrais saisir cette occasion. »

Il ne savait pas si ça avait marché, mais Ilara finit par s'excuser, ce qui eut le don de faire sourire le jeune homme. Ensuite, ils purent suivre le guide jusqu'à un village où tout le monde se mit à sortir de leur maison pour savoir ce qui se passait. Apparemment, c'étaient des animaux curieux, gentils qui savaient parler leur langue... Tant mieux, il n'y avait pas besoin d'utiliser notre cher ami google traduction qui est aussi doué que Franck Ribéry quand il s'agit de parler français. Leur guide finit par sortir de l'attroupement qu'il y avait autour d'eux et fit quelques signes pour le calmer. N'importe qui aurait pu être surpris par cette autorité, mais Jun s'en fichait, il ne voulait même pas savoir ce qu'ils avaient.  En effet, il suffisait qu'un animal parle comme eux pour qu'il réagisse comme un gamin de 10 ans. Il n'avait même pas fait attention à la pique que venait de lui faire sa partenaire du moment, ni de ce pouvait dire le chef de cette tribu.

Mais il finit par reprendre son sérieux lorsqu'il sentit que le plus intéressant était à venir. Le chef ne perdit pas de temps pour expliquer son problème qui fit rire Ilara... Jun la regarda en fronçant les sourcils, c'était tellement malpoli de rire du malheur des autres ! Il était vrai que l'histoire pouvait sortir d'un conte de fées, mais rien n'était impossible sur cet archipel et peut-être que l'Ametyst était le mieux placé pour comprendre ceci. Le jeune homme aurait pris le temps de les aider, s'il l'avait, mais comme ce n'était pas le cas, il fut obligé de suivre la blonde, qui l'avait saisi par le bras.

Après être assez loin du village, le bras-droit de June continua de réfléchir sur ce qui venait d'être dit. Au moins, il ne s'était pas trompé en disant qu'il y avait un trésor sur cette île, mais s'il était maudit et qu'il changeait des humains en ours, ça ne lui donnait plus envie de le prendre. D'ailleurs, ils devraient penser à vite s'échapper de cette île si ce trésor était réellement maudit, il ne tenait pas à devenir un ours... Et il ne tenait, surtout pas, à laisser June seule avec les Ametyst ! Finissant par revenir sur Terre lorsque l'Asfar voulut savoir son avis sur tout ça, il prit un peu de temps pour réfléchir une dernière fois et finit par dire :

« Je pense qu'ils disent la vérité, ils ne peuvent pas mentir sur ça, tout est possible sur cet archipel. Pour preuve : même une garce peut être sur un trône. »

Voilà qu'il en disait trop à cette Asfar, mais ce n'était pas grave, se cacher n'était pas l'un de ses points forts. Pour changer de sujet, le Tetsuya leva ses yeux pour remarquer que le temps avait encore changé. Après le beau temps estival, la pluie de l'automne, ils étaient passés à la neige de l'hiver... C'était étrange comme phénomène, il ne devait pas oublier d'en parler à ses compagnons, si jamais ils voulaient aller sur cette île, tout comme cette histoire avec les ours, il fallait toujours se méfier. Sortant son portable de sa poche, il regarda s'il avait assez de batterie et de réseau pour prévenir Pattsuan, il était temps de retourner chez eux ! Dès que ce fut fait, il regarda Ilara en souriant :

« Comme promis, je t'aide à quitter cette île ! Je pense qu'on ne devrait pas rester longtemps sur cette île, surtout si cette histoire est vraie, je ne tiens pas à être changé en ours, j'ai des choses importantes à faire ! Je compte sur toi pour faire tourner cette info, ils doivent être sauvés ! Ah oui... Si jamais tu peux éviter que les Atearnum soient au courant, ce serait bien... Même si c'est trop en demander... »

Maintenant, il fallait retourner sur la plage pour que Pattsuan n'ait pas de mal à les retrouver ou inversement et il fallait croiser les doigts pour qu'ils ne deviennent pas des ours étranges avant ! Sinon, Jun pouvait se renommer en Winnie.
Code by AMIANTE


Gain d'xp : 8 points
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 72
Age : 116
Date d'inscription : 21/12/2015
Feat : Inezia de Pokemon
Age en RP : 24 ans - 20/12/2096

Feuille de personnage
Pouvoir/arme: //
Points habilité : 1750
avatar
Informateur
Ilara Edelreich
MessageSujet: Re: Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]   Mar 8 Mar - 0:13



Pourvu qu'elle soit douce ♫

"'C'est pas l'homme qui prend la mer , c'est la mer qui prend l'homme"

Mis à part le fait que le garçon s'était mit à froncer les sourcils et faire son air de colère quand Ilara s'esclaffait devant l'histoire racontée par les habitants oursons, tout s'était plutôt bien déroulé. Même qu'ils n'avaient pas essayer de capturer les deux humains pour les faire rôtir à la broche, ca c'était un vrai exploit ! Et rien que pour ça, la blonde comptait divulguer l'info dès qu'elle serait rentré. Mais pas sûr que ce soit elle qui s'en occupe, le fait de les imaginer en train de sourire de manière machiavélique suffit amplement à faire frémir notre blonde. Jetant un énième regard en arrière sur la détresse contagieuse des petits ours, Ilara se demanda si Jun n'avait pas succombé à leur appel. Le fait de vouloir les aider montrait sa bonne foi oui, mais cela montrait aussi une petite faiblesse. Vouloir se montrer trop prévenant peut s'avérer préjudiciable en période de guerre. Sauver la personne se trouvant en face de soi est préjudiciable et peut être la dernière chose accomplie en tant que personne vivante. Chaque individu réagit différemment et possède un avis qui lui est propre. Si la blonde devait choisir le sort de Jun à ce moment, elle opterait pour l'entraide. Bien qu'il ne possède pas les qualités nécessaire pour bien s'habiller, d'autres viennent palier à ce manque de créativité. Et bien évidemment qu'il n'ait pas tout révélé, les secrets sont à l'abri et bien gardés. Inutile de tout dévoiler, sauf si l'on est vraiment idiot ou si cela fait partie d'un plan.

Je ne pense pas que les aider soit une bonne idée. Pas maintenant du moins. Je vais divulguer l'information à mon quartier général, tu peux en faire de même. Je ne suis pas assez expérimentée pour décider quoi que ce soit alors je préfère jouer la carte de la prudence.

Elle venait de l'avouer. Sous ses grands airs, Ilara venait de se dévoiler à son partenaire. C'était voulu, et en même temps non. Comment se faisait il qu'elle baisse sa garde dans une situation aussi basique que celle ci. Bref, tout ça pour dire que l'Edelreich possédait un moyen de retourner sur le continent. La neige tombait de plus belle sur le sol, le recouvrant de son blanc manteau. Paysage magnifique, forçant à réfléchir à deux fois avant de le souiller d'empreintes de pas tellement sa beauté est éphémère. Une bataille de boules de neiges s'imposait, le temps que le contact du garçon arrive. Et puis fallait bien commencer à déblayer le sol, histoire de faire un chemin parmi cette étendue de neige. En plein déblayage, le jeune homme avait soulevé une demande significative du monde dans lequel les deux résidaient. Chaque camp ne voulait pas que l'autre soit au courant de ses agissements, et devoir jouer l'entremetteuse correspondait parfaitement à ce qu'Ilara recherchait. Sans sourciller, la blonde approuva d'un hochement de tête en continuant d'ôter la poudre laiteuse de son chemin. Peut être devrait elle conserver un échantillon de ces boutons blancs, pour les exposer fièrement chez elle, et surtout pour se rappeler de cette première excursion. Éventuellement pour aussi ne pas oublier de communiquer tout ce qu'il venait de se dire et se passer durant ce séjour à courte durée.

Les heures défilèrent et la couverture crémeuse temporaire avait laissé place à quelques feuilles d'arbres volantes échouées sur le sol. Changement de décor déjà, l'hiver avait été aussi court que dans ses souvenirs. L'image de la famille réunie autour d'un feu de camp et des grêlons frappant les fenêtres s'estompa bien vite, au profit d'une photo qu'Ilara avait vu sur un magasine. La photo représentait des cerisiers qui s'ouvraient peu à peu au monde. Encore une chose que l'Asfar devait voir avant de rendre l'antenne. Tant de faits à faire en une vie....
L'embarcation arriva enfin et ils purent quitter Palioxis sans encombres, la météo se révéla assez clémente avec eux. Pas de tempêtes ni violent orage, juste une petite brise pour les aider dans leur quête. Une fois arrivés, l'heure était aux adieux.

Bon et bien moi je vais pas là, toi c'est l'autre côté non ? On va faire comme dans les animes de romances,où le héros et sa belle se séparent en bon terme tiens. Allez, salut !

Et c'est cheveux au vent qu'Ilara reprit sa marche, sa soif d'informations toujours inassouvie. Bien que l'épopée Palioxis s'était avérée assez courte, il fallait bien avouer qu'il y avait eu pas mal de choses assez étranges pour être narrées. Attendre. Oui, l'Asfar allait attendre un peu avant de divulguer ce qu'elle avait vue et entendue. Le monde n'était pas encore prêt pour savoir.... Et puis la fatigue se faisait de plus en plus oppressante. Il fallait penser à dormir un jour.

© Lady sur Epicode


Spoiler:
 
Gain d'xp: 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 102
Age : 105
Date d'inscription : 21/12/2015
Feat : Ton pire cauchemar
Localisation : Sous ton lit
avatar
Grand manitou
Maitre du Jeu
MessageSujet: Re: Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]   Mar 8 Mar - 1:21

Votre RP est terminé, félicitations ! Voici vos bonus :

Ilara gagne 25 points pour avoir commencé et fini un RP.
Jun gagne 15 points pour avoir terminé le RP.

Ce sujet est rangé dans les RP terminés ~

________________




Ne pas envoyer de MP à ce compte. En cas de problème/question, contactez un autre membre du staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colored-dust.forumactif.org

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coquillages et Crustacés [ft. Jun Tetsuya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés [PV Eryn]
» Coquillages et crustacés sur CP !
» " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]
» J'ai une grande collection de coquillages que je disperse sur les plages. L'avez-vous vue? [PV Idrid]
» Animation n.1 - Chasse aux Coquillages ! [END]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Colored Dust :: Cimetière :: Archives :: RP terminés-
Sauter vers: